Technologies de l'information et de la communication


Sur les disques durs des ordinateurs ou les bandes magnétiques cassettes , les informations sont enregistrées au moyen d'un changement de structure de la matière, mais ce changement est obtenu par un procédé magnétique.

Menu de navigation


De telles modifications sont assez fréquentes, puisque le langage évolue en empruntant à d'autres langues, en créant de nouveaux mots ou en changeant la prononciation. L'existence en France d'une commission d'experts l'Académie Française chargés de fixer les mots et leur orthographe et de les consigner sur un dictionnaire montre bien qu'il y a une part d'arbitraire. Dans cet article, je m'exprime à vous par des mots écrits.

Le mot sonore est transcrit par l'écriture , qui est un ensemble de codes graphiques. De nombreux systèmes existent pour codifier les mots en formes écrites. Par exemple, par des pictogrammes qui évoquent le sens du mot. Notre écriture utilise des lettres qui représentent les sons, selon les règles de la phonétique propre à notre langage.

Puisque les lettres codifient les sons, il est possible de restituer la prononciation d'un mot écrit même si on ne le connait pas. Si j'écris le mot information, vous saurez le prononcer en le voyant, à condition que vous ayez appris à lire, c'est-à-dire que vous ayez appris les codes de l'écriture.

Toutefois, la correspondance entre l'écriture et la phonétique est parfois complexe, car si le son [eu] s'écrit e comme dans p e tit , il peut aussi s'écrire on comme dans m on sieur.

De même, le son [g] est écrit c dans le mot se c onde. Mais en principe, chacun en a appris le code, qui est une convention d'écriture - un peu tarabiscotée quelquefois. Un objet ou un concept sont donc représentés par des mots sonores qui sont eux-mêmes représentés par des codes d'écriture. Mais le code sonore peut être court-circuité. On peut représenter un objet, un personnage, par son mot écrit, même si on n'en connait pas la prononciation, ou par un symbole graphique ou un pictogramme.

Les systèmes d'écritures ne rendent pas toutes les caractéristiques des sons. La preuve est que chacun prononce les mêmes mots selon des rythmes, des accentuations, des hauteurs et des intonations bien différentes. Les signes de ponctuations constituent un effort pour insérer quelques-unes des caractéristiques du discours dans l'écriture. C'était sans doute insuffisant pour certains qui ont cherché à y remédier.

C'est pourquoi de nombreux systèmes d'écritures de langues ont vu le jour écritures latine, arabe, cyrillique, chinoise, etc.. Inversement, les lettres écrites peuvent être représentées par des sons, des formes ou des codes gestuels. Dans le code mis au point par Samuel Morse et son assistant en pour le télégraphe, chaque lettre et chaque chiffre sont représentés par une suite d' impulsions électriques courtes et longues.

La représentation graphique de ces impulsions est montrée sur la figure ci-contre d'après Wikipedia. On peut aussi les produire en tant que sons , avec une corne ou un sifflet par exemple.

Dans le code mis au point par Louis Braille vers pour les déficients visuels, chaque lettre et chaque chiffre sont représentés par la combinaison de 1 à 6 points en relief.

On retrouve l'évolution de l'écriture dans les systèmes inventés pour représenter les sons musicaux. De nos jours, les signes inscrits sur la portée indiquent la hauteur et la durée des notes.

Si je lis tel signe, je sais qu'il s'agit d'un DO, et je peux le jouer. À condition d'avoir appris ces codes. Nous sommes familiers avec le code d'écriture musicale de l'Occident moderne, ce qui nous donne l'impression qu'il est universel et qu'il existe depuis toujours. En réalité, le système d'écriture musicale a évolué sans cesse au long des siècles. Le système de noires et de blanches écrites sur 5 lignes est récent. Il a succédé à des écritures sur 4 lignes, comportant des notes carrées ou des neumes courbés sur l'évolution de la musique, voir L'expression musicale du Moyen-Âge à nos jours et Intonation juste.

La nature emploie aussi des codes pour transmettre ses données et ses instructions. Il affiche une suite d'instructions qui commandent le fonctionnement et la croissance des cellules. L'ADN comporte une succession linéaire de blocs de 4 types possibles, les bases azotées. L'ordre dans lequel ces bases azotées se succèdent sur l'ADN constitue le code de fabrication des acides aminés et des protéines responsables du fonctionnement du corps pour des explications plus détaillées, voir L'ADN et le code génétique.

Les codes génétiques des humains sont identiques dans leur presque totalité, ce qui définit l'espèce humaine. Mais ils différent d'un individu à l'autre sur quelques points, assurant la singularité de chaque individu.

Le code génétique est un exemple de code naturel, qui ne repose pas sur une convention de l'esprit humain. Dans les cellules des corps humains et animaux, sont enregistrés de nombreux autres codes comme nous le verrons plus bas.

Les exemples parcourus précédemment nous montrent que les codes sont transmis au moyen de supports, et que ces supports sont de nature variée. Ce sont soit des ondes sonores, lumineuses , soit des dessins et écritures sur de la matière papier, plaques métalliques, écran, ou molécules. Le support est nécessaire pour que le message puisse être inscrit et transmis à son destinataire.

Nos sens et nos appareils perçoivent l'information si elle est engrammée ou imprimée sur un support. Les ondes ont la propriété d'être un support fluide et mobile , qui se déplace et voyage voir article Matière et rayonnements.

Si l'on dépose ou module un message sur l'onde, il est transmis avec elle. C'est le cas des codes des phares côtiers qui utilisent la lumière comme rayonnement porteur, et du code morse qui est transporté par le son ou l'électricité. C'est aussi le cas des ondes radio ou TV qui transportent les paroles et les images voir en annexe les détails du transport d'information par les ondes.

Par sa consistance, la matière ne se propage pas aussi facilement que les ondes. Si j'écris une lettre sur une feuille de papier, le message ne sera reçu que si le facteur la porte à domicile. Par contre, elle pourra être lue et relue, car elle est conservée en mémoire sur la feuille. La matière possède l'extraordinaire capacité de pouvoir enregistrer des informations. Pour cela, il faut choisir une matière compacte qui conserve sa forme au moins un certain temps, qui n'est pas fluide et ne se désagrège pas.

Examinons ce phénomène en détail. Lorsque les mots ou graphismes sont tracés sur du papier ou sur toute autre surface, les inscriptions sont déposées au moyen d'encre, de peinture, ou d'une autre matière qui est différente de celle du support. De façon générale, l'écriture n'est perceptible par nos sens ou nos appareils que si elle se distingue du support d'écriture.

On écrit par exemple les lettres avec une couleur noire sur du papier blanc. La couleur noire est obtenue par l'emploi d'un pigment, constituant principal de l'encre, déposé sur une autre matière, le papier blanc. Deux détails de la pierre de Rosette Le texte de cette pierre, écrit en 3 écritures différentes, permit à Champollion de déchiffrer les hiéroglyphes d'après des photos de A.

La gravure est un autre procédé pour obtenir un contraste entre le signe et le fond. Plaçons-nous devant une surface de sable plane, sur laquelle nous dessinons des figures avec les doigts.

Le dessin est visible parce qu'il est inscrit en creux. C'est la même matière - le sable - qui constitue à la fois le fond et l'écriture. L'écriture se distingue du fond par une modification, un façonnage de la matière. Toute modification, si elle est durable , produit une empreinte.

Une matière élastique comme du caoutchouc ne conserve pas l'empreinte. Une matière déformable comme l'argile la retient. Les matières dures et solides comme le bois ou la pierre se prêtent également à la gravure par prélèvement de matière.

C'est ainsi que la matière peut conserver des informations en mémoire. Quelle merveille de découvrir des textes et graphismes gravés de longue date sur des pierres, des tablettes d'argile ou des parchemins, qui délivrent leurs messages encore maintenant! Vue agrandie de la surface d'un CD enregistré. La piste de lecture, de forme spiralée, est composée de cuvettes séparées de plateaux.

Merci à Vulgarisation Informatique. Les empreintes sur le sable ont été réalisées en créant un relief à la surface. Ce principe de relief est utilisé dans de nombreuses technologies modernes telles que l' impression des CD C ompact D isk. Sous quelle forme concrète les images et les sons y sont-ils enregistrés?

Le procédé d'inscription sur CD diffère selon qu'il est réalisé au moyen d'une fabrication industrielle ou avec votre graveur personnel. Un CD est un disque en polycarbonate, un polymère c'est-à-dire une matière plastique transparent et résistant, sur lequel est déposée une pellicule d' aluminium capable de réfléchir la lumière du laser pour des notions sur les polymères, voir Les polymères, structures et propriétés.

Dans le procédé industriel de fabrication, le polycarbonate est tout d'abord moulé par pression sur une matrice plate qui comporte une succession de minuscules cuvettes alignées en spirale voir figure ci-contre. Le moulage produit les bosses correspondantes, puis on dépose l'aluminium. Au moment de la lecture du disque par un laser, les bosses et les plats réfléchissent la lumière du laser de façon différente et ces changements ou non-changements de réflexion sont aisément transformés en codes numériques binaires.

Binaire signifie que le lecteur ou le capteur sont capables de distinguer deux états opposés de la matière qu'ils palpent: Ces deux états sont nommés par les chiffres 0 et 1, ce qui permet de représenter les sons par des nombres codes numériques.

La plupart des machines issues de notre technologie moderne, telles que les lecteurs-laser ou les ordinateurs, fonctionnent sur le principe d'un codage numérique binaire voir encadré Écriture des nombres. Dans les graveurs CD personnels , la binarité est obtenue, non par des bosses, mais en créant des modifications chimiques à l'intérieur du disque.

Plus précisément, par rapport au CD préenregistré, le CD vierge comporte une couche supplémentaire d'un colorant bleuâtre, verdâtre ou jaunâtre, placée entre le polycarbonate et la pellicule d'aluminium parfaitement plane. Lorsque le laser du graveur est dirigé sur ce colorant, celui-ci est brulé et dégage de la chaleur, ce qui change sa nature chimique et distord le polycarbonate et l'aluminium d'ailleurs, en anglais, on ne dit pas graver , mais bruler - to burn.

Au final, on a des zones irradiées succédant à des zones non irradiées, qui réfléchissent la lumière de deux façons différentes. Pour enregistrer des informations sur des CD effaçables et réinscriptibles , c'est encore un autre procédé qui est employé, basé sur le changement de structure on dit aussi changement de phase de certaines matières solides, qui peuvent passer d'un état désordonné dit amorphe , à un état cristallin ordonné.

Lorsqu'on chauffe de la matière solide à une température suffisante, elle fond sauf certaines substances telles que les résines qui se décomposent sans fondre. Ainsi la glace réchauffée se change en eau. La mobilité de la matière fondue est bien plus grande que celle de la matière solide. Dans cet état, on peut facilement influer sur sa structure ou son organisation.

Il suffit ensuite de la figer en la refroidissant brusquement pour conserver la mémoire de cette structure modifiée.

La représentation d'une matière figée peut en donner une idée trompeuse. Même figée, la matière n'en conserve pas moins beaucoup de mobilité intérieure , à peine discernable. Les atomes vibrent sur place et les électrons tournent à très grande vitesse même si selon la physique quantique , les notions d'orbite et de vitesse n'ont plus le même sens qu'à notre échelle.

Dans le disque CD réinscriptible, est insérée une couche d'un alliage métallique composé d? On peut figer cet état amorphe en abaissant brusquement la température. On peut donc à volonté créer des zones cristallisées, qui laissent passer la lumière, et des zones amorphes qui ne la laissent pas passer. Ce sont donc ces deux états de la matière, organisé et non-organisé, qui transcrivent en code binaire les informations sonores du CD.

Il est intéressant de noter que dans ce cas, la modification de la matière se produit dans la masse. On n'enlève pas de matière comme dans la gravure, sa forme extérieure reste la même.

Ce sont les atomes qui sont déplacés et réorganisés à l'intérieur de la matière. Les fabricants cherchent à augmenter la capacité d'enregistrement des CD et DVD en réduisant la taille des zones élémentaires modifiées par l'enregistrement. Cette taille est déterminée à la fois par la sonde qui imprime, donc celle du faisceau laser qui chauffe par exemple, et par la sonde qui lit la zone. Or les ingénieurs sont maintenant capables de réaliser des sondes à l'échelle atomique , dont la pointe sensible possède une surface de quelques atomes seulement, selon la technique de la microscopie en champ proche.

Ces atomes communiquent avec la surface imprimée ou lue par émission d'électrons. Toutefois, la modification de la matière à cette échelle atteint une limite de stabilité puisqu'elle est bousculée par la vibration atomique permanente que j'ai mentionnée un peu plus haut à propos de la matière figée. Enregistrement magnétique Merci à Le web pédagogique.

Sur les disques durs des ordinateurs ou les bandes magnétiques cassettes , les informations sont enregistrées au moyen d'un changement de structure de la matière, mais ce changement est obtenu par un procédé magnétique. La couche magnétique de surface est constituée de particules allongées comme des aiguilles, à base de cobalt. Elles sont magnétisables quand elles sont placées dans un champ magnétique, comme des clous en fer à proximité d'un aimant.

Telles l'aiguille aimantée d'une boussole qui s'oriente vers le nord du champ magnétique terrestre, ces particules aimantées soumises au champ magnétique s'orientent toutes dans le même sens. On obtient donc un état ordonné sur une toute petite zone. Dans les disques durs, le champ magnétique est créé au moyen d'un minuscule électro-aimant voir figure. On peut de plus orienter les particules dans un sens ou dans l'autre à volonté, vers le "nord" ou vers le "sud", en changeant le sens du courant de l'électro-aimant.

On obtient une succession de deux états différents, des zones orientées nord et des zones orientées sud. Pour lire ces zones, un petit fil électrique sous tension détecte le sens du champ magnétique des particules.

Les travaux du physicien français Albert Fert, qui a reçu le prix Nobel de physique , ont contribué à mettre au point des têtes de lecture beaucoup plus sensibles. Grâce à elles, on a pu diminuer la taille de la zone magnétisée, et ainsi augmenter la capacité d'enregistrement du disque. Les procédés de gravure, de cristallisation et d'orientation magnétique réalisent une empreinte en déplaçant les atomes et en les arrangeant différemment.

Il existe d'autres principes de modification de la matière. L'un d'eux consiste à modifier les atomes eux-mêmes par une influence chimique. Le facteur de modification peut être une substance chimique ou des rayonnements tels que la lumière visible, infrarouge ou ultraviolette.

Les réactions chimiques déclenchées par la lumière sont appelées photochimie. Ce principe se rapproche des procédés d' écriture évoqués plus haut puisqu'il insère une matière modifiée chimiquement dans la matière existante. En fait, on a déjà eu un aperçu de photochimie plus haut avec la gravure de CD personnels dans lesquels une substance photosensible est transformée par le rayonnement du laser. Les réactions des molécules qui reçoivent un photon de lumière sont aussi variées que celles des humains vis-à-vis d'un courant d'air.

Certaines sont complètement indifférentes. D'autres accueillent ces photons, ce qui les excitent beaucoup. Une molécule excitée peut être conduite à différents types de comportement: Vous en connaissez des exemples: Certains verres de lunettes ont la propriété de s'assombrir quand il fait soleil, car ils contiennent des molécules qui changent de couleur de façon réversible.

Nos vêtements se décolorent car les teintures sont modifiées. Notre peau bronze car elle produit de la mélanine. Sous l'effet de la lumière, le gaz carbonique dans les feuilles des plantes est transformé en glucides.

Ainsi donc certaines substances sensibles sont susceptibles de recevoir les empreintes de la lumière. C'est par exemple le cas des atomes d'argent qui sont à la base du procédé de photographie argentique.

La photographie argentique est la photographie classique, la seule employée avant l'ère de la photographie numérique. Elle utilise des pellicules constituées d'un film plastique sur lequel est étalée une couche de gélatine contenant des cristaux de bromure d'argent en émulsion.

Parlons uniquement de photo en noir et blanc. Sous l'effet de la lumière, il récupère cet électron et se transforme en atome neutre Ag. Le révélateur élimine les cristaux qui ne sont pas noircis. Finalement, on a ici aussi une empreinte binaire: Les nuances de gris sont rendues par la densité localement plus ou moins grande des cristaux restants. Si la photographie argentique est de moins en moins employée, le principe d'impression de cristaux photosensibles reste à la pointe de la technologie dans son application aux mémoires informatiques.

Les images enregistrées sont des pages de données, donc des images affichées sous forme de grille de pixels d'un écran à cristaux liquides, telle que celle que vous voyez probablement sur votre écran voir plus bas codage numérique des couleurs. Plus exactement, on enregistre l'hologramme de cette page, c'est-à-dire la figure d'interférences qui se produit par combinaison de la lumière du laser d'éclairage et de la lumière émergeant de la page.

Cette lumière agit sur des cristaux photosensibles tels que niobiate de lithium ou titanate de baryum, ou certains polymères.

C'est le principe du disque holographique polyvalent ou HVD Holographic Versatil Disc , dont l'usage est encore réservé aux experts. Ces disques comportent une couche de photopolymère et sont enfermés dans une cartouche qui les isolent de la lumière ambiante, comme les pellicules photo.

Au lieu de déplacer ou de modifier chimiquement des atomes , qui sont les constituants matériels de la matière, ceux qui lui donnent sa forme, on peut aussi la modifier en déplaçant des électrons , qui sont les grains d'électricité qui circulent autour des atomes.

Certains de ces électrons sont relativement libres, et peuvent se mouvoir d'un atome à l'autre. Un courant électrique est un flot d'électrons qui circulent dans un fil conducteur, typiquement en cuivre, comme dans les installations électriques de nos maisons.

Ils circulent parce qu'ils sont aspirés par la tension électrique qui joue le rôle d'une force d'appel. Le plus souvent, ils poursuivent leur périple dans les circuits électriques et s'ils peuvent transporter des signaux voir en annexe Les ondes électriques , ils ne peuvent pas servir d'empreinte.

Car une empreinte est fixe. Or, il est possible de fixer des électrons, du moins à l'échelle de leur détection, et c'est ce que font les condensateurs ou les piles, dont le rôle est de stocker des électrons.

Alors, un condensateur peut jouer le rôle d'un système à deux états, donc d'un code binaire: Cette technologie est utilisée pour fabriquer la mémoire centrale ou vive des ordinateurs, celle qui rassemble momentanément toutes les données nécessaires aux opérations en cours.

Les condensateurs sont associés à des transistors qui fonctionnent en tant que commutateurs. Pour être acceptables dans cette application, condensateurs et transistors doivent avoir des dimensions microscopiques. Ils sont réalisés par la modification chimique locale d'une plaquette de silicium cristallin. La largeur de ces composants façonnés chimiquement dans le silicium atteint une valeur aussi basse que 50 nm 1 nanomètre, c'est un millionième de mm.

Actuellement, il est question de remplacer le silicium par des feuillets de carbone le graphène , ce qui descendrait cette valeur à 10 nm. Mais alors que les bosses sont définitives, on peut faire basculer instantanément les condensateurs d'un état chargé à un état déchargé et inversement. Toutefois, contrairement aux CD et disques durs qui archivent les données et les conservent, les condensateurs se déchargent dès qu'on éteint l'ordinateur et la mémoire vive de l'ordinateur se vide de ses données.

Or depuis quelques années, une variante de fabrication des transistors permet de bloquer les condensateurs dans leur état de charge, même lorsqu'on coupe l'alimentation. Ce sont les mémoires flash , utilisées comme support de stockage amovible cartes SD, clés USB, téléphones portables , mais aussi de plus en plus comme mémoire principale ou secondaire ordinateurs portables.

C'est dans un domaine bien différent, un phénomène terrestre tout à fait naturel appelé paléomagnétisme , que nous allons découvrir d'autres enregistrements magnétiques par orientation de grains de matière.

Les variations du champ magnétique terrestre au cours des âges sont imprimées dans les roches volcaniques. Les laves contiennent des composants magnétiques, par exemple du fer. Le refroidissement rapide de la lave les fige dans cette position. Or les terrains volcaniques, en particulier dans les fonds sous-marins, sont faits de plusieurs couches de laves qui se sont recouvertes les unes les autres au fur et à mesure des éruptions.

Ainsi, l'histoire magnétique de la terre est écrite dans ces couches. Les scientifiques ont prélevé des colonnes de ces roches à travers les couches successives de toutes les époques. En observant la direction magnétique et en datant les couches, ils ont constaté que le champ magnétique terrestre s'était inversé plusieurs fois depuis 4 millions d'années. Or le champ magnétique terrestre actuel est en forte baisse et par comparaison, certains se demandent si on n'assiste pas à une nouvelle inversion voir Les catastrophes naturelles.

Bien des histoires de la Terre, autres que magnétiques, sont inscrites dans ses structures cristallines et atomiques. Ainsi, les scientifiques ont pu y déchiffrer les variations de la température moyenne au cours des âges. Ils ont découvert que c'est la première fois que le réchauffement climatique atteint une telle ampleur. De tout temps, les peuples de la terre, celtes, amérindiens, aborigènes australiens, tribus africaines, indigènes d'Hawaï ont témoigné et enseigné que des connaissances sont engrammées dans des pierres spécialement consacrées à ce rôle.

Certains menhirs et dolmens auraient pour fonction principale de conserver des enregistrements de ces connaissances. Il en est de même de monuments mégalithiques tels que le Sphinx et certaines pyramides, en Égypte ou en Amérique latine. Ces connaissances y auraient été déposées par des civilisations hautement évoluées qui ont disparu ensuite.

On raconte qu'il existe d'autres pierres ou rochers dans des lieux tenus secrets, et surveillés au cours des siècles par des gardiens qui se transmettent le secret. Ces pierres ont pour but de conserver des connaissances de très haut niveau dont l'humanité ne peut faire usage actuellement, à cause de son état psychologique infantile des enfants qui n'arrêtent pas de se disputer!!!

Il n'est pas bien difficile d'avancer des hypothèses d'explication scientifique de la mémoire des pierres, dès lors qu'on a compris que toute modification de la matière constitue une empreinte , y compris les légers réarrangements de molécules ou d'atomes qui se produisent pendant la cristallisation. Dans la course pour obtenir des gravures de CD sur des zones de plus en plus petites, on a vu que des ingénieurs étudiaient des procédés d'empreintes à l'échelle de l'atome.

A cette échelle, on entre de plein pied dans le domaine de la physique quantique , un domaine encore largement incompris et spéculatif, qui fait l'objet d'intenses recherches, et remet en cause beaucoup de notions admises. Un atome est composé d'un noyau lourd, autour duquel gravitent un groupe d'électrons sur plusieurs orbites définies, un peu à l'image des orbites planétaires. Or ce sont les orbites électroniques qui déterminent les liens entre atomes , par des forces électriques et magnétiques.

Elles interviennent un peu comme si elles étaient les mains ou les bras des atomes, qui leur permettent de se rapprocher, de s'accrocher entre eux, ou de se repousser, etc. Si on modifie ces liens de façon durable, c'est une empreinte qu'on inscrit dans les atomes. Or en injectant de l'énergie à l'électron d'une orbite, il saute sur une autre orbite. Ou encore, sans que l'électron change d'orbite, celle-ci peut être modifiée.

Car il faut considérer que l'atome est immergé dans un environnement d'autres atomes qui influent sur ses orbites. Ainsi deux atomes peuvent mettre en commun leur orbite la plus extérieure. Ou bien encore plusieurs atomes, même en grand nombre, peuvent associer leurs orbites et les modeler.

D'autre part, il faut prendre en compte qu'entre le noyau et les électrons règne le vide, un vide quantique qui n'est pas le néant, mais possède une densité d'énergie, dont les scientifiques étudient les fluctuations.

Que nous réservent ces études? Cette densité pourrait-elle être le siège de mémoires? La physique expérimentale traditionnelle est bien mal équipée pour aborder tout cela avec ses machines énormes et chères, un peu comme si on voulait estimer la douceur d'une eau en la touchant avec une pelle mécanique. En s'avançant dans le domaine quantique et électromagnétique, la science redécouvre peu à peu des phénomènes connus des peuples indigènes le rôle de la pensée, la notion du temps, la multidimensionnalité, etc.

Le chemin rationnel emprunté, nécessaire pour nos contemporains qui ne croient qu'en la science, est bien long et compliqué, et il est compréhensible seulement par des spécialistes. La voix de la connaissance que nous appellerons chamanique , semble plus fine et plus précise.

A propos des découvertes de la science, des chamans disent: Et non seulement ils le savent, mais ils enseignent comment tout le monde peut aller puiser aux sources de cette connaissance. Ces légendes ont-elles une chance d'être vraies? La science officielle refuse la notion de civilisations évoluées qui nous auraient précédés et qui se seraient éteintes. Elle s'accroche au dogme de l'évolution néo-darwinienne, non comme l'avait énoncée Darwin lui-même, mais selon la conception que nous sommes forcément l'aboutissement d'un progrès constant.

L'humanité évoluerait par tâtonnements en retenant les pratiques qui réussissent. Réussir, selon cette conception, signifie obtenir un avantage de pouvoir technologique, économique et militaire par rapport aux autres populations. Du coup, nous serions la plus belle réussite de la vie humm!!! Par exemple, un auteur très intéressant, imaginatif et hors normes comme Jared Diamond Effondrement.

Comment les sociétés décident de leur disparition ou de leur survie , Gallimard, reste cependant dans ce cadre de pensée. Cela ne signifie pas que cette dynamique est fausse, mais elle n'est pas la seule et elle risque de ne pas être la principale.

Elle ignore délibérément les connaissances qui sont apportées par les rêves et les visions , pratiques pourtant familières à de nombreuses tribus, et à Des découvertes archéologiques de plus en plus nombreuses ne peuvent pas être expliquées dans le cadre de cette théorie et suscitent bien des interrogations aux archéologues.

La science officielle refuse la possibilité que des mémoires soient imprimées dans la pierre, tant qu'elle n'a pas les moyens d'en vérifier les traces dans ses structures atomiques. La science n'admet pas ce qu'elle ne voit pas et ce qu'elle ne peut pas expliquer.

Ceux qui acquièrent des connaissances par d'autres voies sont jugés superstitieux. Et pourtant, il est une voie royale et très répandue de la connaissance, c'est notre ressenti, notre perception à travers notre corps, à travers notre intuition, à travers notre inconscient, à travers des états modifiés de conscience.

Mais notre éducation matérialiste nous demande de nous méfier de notre ressenti. Par exemple, dans nos campagnes, on prétend que les murs des maisons ont des oreilles. Ils ont aussi une mémoire et conservent les émanations vibratoires des scènes qui s'y sont déroulées pendant la vie des habitants, conflictuelles, dramatiques ou joyeuses.

Pourtant, les scientifiques savent bien que la connaissance rationnelle avance en trouvant peu à peu des explications à des phénomènes qui sont observés ou perçus, mais n'entrent pas dans la conception classique et ainsi mettent en cause la théorie admise voir Étienne Klein, Conversations avec le Sphinx, les paradoxes en physique , Albin Michel, C'est ainsi que des pierres et lieux sacrés recèlent des connaissances anciennes de l'humanité, surveillés par des gardiens.

Ils n'ont pas partagé ces secrets aux ethnologues blancs qui refusaient de les prendre au sérieux et les ridiculisaient. Or même les occidentaux changent, et en ces temps actuels de crise écologique et spirituelle, ils commencent à se rendre compte de la valeur de la culture de ces peuples.

Leurs connaissances pratiques et respectueuses de la nature nous sont précieuses pour retrouver l'harmonie avec la terre. De leur côté, les chamans amérindiens sont excités parce qu'une de leurs légendes raconte que viendra un temps et selon les signes, c'est aujourd'hui où ils auront la mission de divulguer aux blancs les connaissances anciennes qu'ils ont conservées à travers les siècles voir la légende des indiens hopis , à condition que l'humanité évolue spirituellement et que installe la paix, la solidarité et le partage.

Crâne de cristal Maya British Museum, Londres. L'une de ces révélations concerne les crânes de cristal mayas , une réalité qui a été représentée de façon romancée dans un des films d' Indiana Jones S. Il existe une tradition maya qui rapporte l'existence de cristaux de quartz très purs, taillés en forme de petits crânes, dans lesquels seraient engrammées des connaissances très évoluées sur les origines et le destin de l'humanité.

Or, certains de ces crânes ont été retrouvés dans les ruines des civilisations Mayas et Aztèques voir vidéo Crânes de cristal. Ce n'est pas tout. La tradition énonce qu'il en existe 13 au total et que lorsqu'ils seront tous retrouvés et réunis, cela signifiera que les gens ont suffisamment évolué spirituellement pour être en mesure de recevoir ces connaissances pour le bien-être de la planète, de l'humanité, mais aussi de l'univers entier.

Des tablettes d'argile aux disques magnétiques et aux cristaux, les supports des mémoires que nous avons examinés sont constitués de matière solide, dont la mise en forme est durable. Les matières liquides comme l'eau ont-elles aussi la capacité d'enregistrer des informations?

Les supports mobiles sont capables de recevoir l'impression de codes , comme toute matière déformable ou modifiable. Par exemple, on peut produire une vaguelette sur l'eau par une petite pression. Mais cette vaguelette ne reste pas sur place, elle se déplace.

Ainsi, ou bien elle se dissipe assez vite et s'évanouit, ou elle se propage sous forme d'onde voir en annexe Transport par ondes. Toutefois, à l'échelle atomique et électronique, autrement dit quantique, si le liquide n'est pas trop agité, les liens qui s'établissent entre molécules peuvent perdurer et des informations peuvent être conservées. De nombreuses observations et recherches ont été rapportées depuis le début du 20 e siècle sur la faculté que possède l'eau d'enregistrer des informations et de capter l'ambiance vibratoire de son environnement.

Même si certains de ces travaux, considérés séparément, ont pu prêter à controverse sur la méthode employée, une convergence se dégage néanmoins de l'ensemble des résultats. A preuve les déclarations du professeur français Luc Montagnier , à l'origine de la découverte du rétrovirus du sida, prix Nobel de la médecine " l'information génétique peut-être transmise de l ' ADN à quelque chose qui est dans l'eau ".

Je crois que Jacques Benveniste avait beaucoup d'idées très audacieuses. Moi, je suis un peu son tracé ". Ces conclusions scientifiques très courageuses ne sont que des balbutiements par rapport à des pratiques connues depuis toujours sur l'influence de la pensée et des émotions sur l'eau.

Par exemple, certaines écoles philosophiques enseignent depuis très longtemps que vous pouvez améliorer votre boisson ou votre nourriture par la prière , c'est-à-dire en émettant une pensée de gratitude. Cela revient à charger l'eau constitutive de l'aliment d'une vibration supplémentaire qu'elle enregistre, et qui est communiquée, tel un code informatif, au corps qui l'absorbe. Dans le passé, j'ai travaillé sur la formation des cristaux dans des polymères fondus matière plastique que j'observais au microscope optique voir Les microstructures des polymères , et j'ai employé une méthode expérimentale de cristallisation similaire à la cristallisation de l'eau.

Ayant constaté qu'aucun des sites web consacrés aux cristaux de M. Emoto ne donne de description complète sur leur formation, j'ajoute ici quelques explications. Lorsqu'on refroidit de la matière fondue par exemple un polymère ou de l'eau , des germes de cristaux se forment ici et là dans la masse , d'abord trop petits pour être visibles au microscope.

En agissant sur la vitesse de refroidissement, on peut faire en sorte qu'il ne se forme que peu de cristaux afin qu'ils soient éloignés les uns des autres. Puis, si l'on maintient la température à peu près constante, ils se mettent à grandir et deviennent visibles. Ils finissent par se toucher jusqu'à couvrir toute la surface. C'est probablement ce qui se passe dans les observations d'Emoto. En conséquence, la structure du cristal visible est déjà en puissance dans son germe, donc dans l'eau liquide au moment où il se forme.

Donc, l'eau liquide possède déjà l'empreinte de l'influence ou de la pensée. Or on sait que les molécules d'eau sont petites et faites de deux atomes d'hydrogène et d'un atome d'oxygène H 2 O.

Où peut se loger l'empreinte? Dans les liens entre molécules. Car ces molécules s'associent en groupes plus ou moins durables et plus ou moins organisés , par des liens quantiques électriques. Il existe une très grande variété d'associations possibles de molécules, qui reflètent les caractéristiques et la qualité de l'eau. Un procédé particulièrement spectaculaire pour démontrer l'influence de la pensée sur l'eau a été fourni par le scientifique japonais Masaru Emoto.

Dans un petit récipient, il dépose une goutte de l'eau qu'il envisage d'analyser et la congèle pour la transformer en glace figée. Puis, tout en l'observant au microscope, il la réchauffe doucement. Alors, parfois, il voit se former des cristaux de glace dont les formes sont extrêmement variées. Ces formes sont en rapport avec la qualité de l'eau.

Ainsi, les formes des cristaux développés dans l'eau de ville dépendent de leur plus ou moins grande pollution.

Elles sont bien différentes de celles des cristaux développés dans des eaux de source. Or, Emoto a eu l'idée de soumettre de l'eau neutre à différentes sortes d'influence avant de la congeler. Dans une série d'expériences, des gouttes sont placées dans une ambiance musicale , et les figures des cristaux qui se forment semblent refléter le genre de la musique Beethoven, Mozart, danses populaires japonaises, hard rock, etc.

Dans d'autres séries, les gouttes dans leur récipient sont déposées sur une image typique image de violence ou image de paix. Dans une autre série, on demande à des personnes, isolées ou en groupe, de projeter une pensée ou une émotion déterminée.

Chaque fois, la forme des cristaux résultants semble être en rapport avec l'énergie, l'émotion ou le sens de l'influence , musique, image ou pensée.

Dans une autre série, Emoto a collé, sur le récipient, des mots écrits dans différentes langues merci , idiot , amour , âme , beau , sale , etc. Comment un simple mot, qui a priori n'a de sens que pour ceux qui l'ont appris et fait partie de leurs codes parlés, peut-il avoir une influence objectivable sur une eau qui n'a pas appris ce langage?

Il faut admettre et pour certains, c'est un ressenti indubitable dans leur corps que le mot n'a pas seulement un contenu informatif et sémantique. Le mot émet sa vibration propre , en rapport avec son sens. Certains mots ont des vibrations plus nettes, plus puissantes, car ils sont plus chargés que d'autres par l'usage qui en est fait.

Cet aspect est plus accentué dans certaines langues que dans d'autres. Est-ce parce qu'il est majoritairement composé d'eau que notre corps a la capacité de garder en mémoire tout ce que nous vivons? Depuis le début du 20 e siècle, les courants de la végétothérapie et de la psychologie biodynamique Wilhelm Reich, Gerda Boyesen et les physiothérapeutes scandinaves ont montré et décrit que la structure des tissus était modifiée et que des cuirasses se mettaient en place lorsque l'énergie de vie était bloquée par des peurs ou blessures psychologiques.

Les cellules, qui à l'origine pulsent et échangent avec leur milieu, se durcissent et ces carapaces réduisent la circulation de l'énergie. La thérapie corporelle au moyen de certains types de massages profonds a pour rôle de redonner la fluidité aux tissus. Les thérapeutes psycho-corporels et leurs clients constatent couramment que le traitement fait remonter à la conscience des souvenirs des évènements qui ont affecté la personne.

Le corps a enregistré ces souvenirs sous forme d'images, émotions, sons, paroles, pensées, mouvements qui sont restitués pour être transformés et apaisés. Cela suggère qu'il existe une mémoire cellulaire , y compris dans les os. Cela n'exclue pas un lien neurologique entre ces cellules et le cerveau.

Ce champ d'investigation est l'objet de recherches actives aussi bien de la part des thérapeutes praticiens que par la communauté scientifique.

Dans notre corps, de grosses molécules telles que les protéines jouent un rôle essentiel. Une molécule est faite de l'assemblage d'un grand nombre d'atomes. Les protéines sont constituées de filaments d'acides aminés. Or un filament, tout comme une ficelle, peut être étiré ou plus ou moins recroquevillé sur lui-même, jusqu'à se mettre en pelote. La position qu'il adopte est nommée sa configuration. Les molécules du corps baignent dans un liquide en majorité constitué d'eau et leur configuration peut varier selon les caractéristiques de cette eau concentration, température, acidité.

Le changement de forme est induit par l'augmentation ou la diminution des liens quantiques entre les différentes parties de la molécule, comme lorsque vous vous recroquevillez en enserrant vos genoux avec vos bras. Les biologistes ont montré que la configuration d'une protéine exerce une influence directe sur sa fonction biologique , jusqu'à la rendre inactive; par exemple sa capacité à fixer une autre molécule.

Il en est de même pour la molécule d' ADN , dont le changement de configuration peut activer ou désactiver des gènes voir L'ADN et ses modes d'expression. Lorsque les changements de configuration sont réversibles, ce qui est généralement le cas, ils peuvent constituer le support d'une empreinte. Il suffit d'agir sur l'environnement de la molécule pour changer sa forme. Par l'intermédiaire d'hormones et d'autres substances neurochimiques, ce noyau peut apprendre, se souvenir, et même ressentir.

On a bien peu parlé de cette découverte fondamentale, bien que sur le plan philosophique et spirituelle, les conséquences en soient révolutionnaires. Une méthode pratique en a été tirée, la cohérence cardiaque , popularisée par D. L'une des preuves les plus remarquables provient de personnes qui ont subi une transplantation cardiaque. Des enquêtes ont été menées et plusieurs cas de ce genre ont été rapportés par exemple dans l'article médical: Changements de personnalités chez les transplantés cardiaques qui font écho à la personnalité du donneur [ Journal of Near-Death Studies, vol.

Nous ne sommes pas constitués que de matière et de molécules, mais également d'électrons, de rayonnements électromagnétiques et de corps subtils voir Chakras et corps subtils.

Notre vitalité, nos émotions, nos pensées, sont mises en circulation et enregistrées dans nos corps subtils corps de vitalité, émotionnel et mental. Nombreuses sont les personnes qui, surtout au moment d'un accident ou d'une opération chirurgicale, ont rapporté avoir eu conscience de sortir de leur corps physique et d'avoir voyagé dans la pièce ou dans le lieu, et qu'elles sont restées des observatrices tranquilles de la situation.

Aussi, si la conscience peut être située dans ces corps, il est tout à fait possible que des mémoires s'y trouvent également. Lorsque les énergéticiens effectuent des harmonisations sur ces corps, ils détectent, comme dans le corps physique, des rigidifications qui sont les traces d'évènements vécus. La plupart des enseignements spirituels énoncent que l'âme survit à la mort physique en tant que corps énergétique, et qu'elle conserve la mémoire, sinon des évènements, du moins des conclusions qu'elle en a tiré sur la vie.

Lors de son incarnation suivante, elle ramène cette mémoire dans le quatrième corps, appelé corps spirituel. Les empreintes conservées dans notre ou nos corps sont produites par les impressions qu'il perçoit impression signifie justement qui s'imprime.

Les influences de la vie et des évènements lui parviennent sous la forme de rayonnements divers. Certains de ces rayonnements sont produits par notre entourage, d'autres par l'industrie technologique humaine et d'autres proviennent de l'univers. Une partie d'entre eux sont perceptibles par nos organes des sens: Leurs énergies peuvent être ressenties comme bénéfiques et nourrissantes , ou agressives et destructrices , selon l'intensité et l'intention avec lesquelles elles sont transmises.

Ainsi, un toucher doux est bénéfique, mais un coup de poing est destructeur. La lumière du soleil est agréable tant qu'elle ne brule pas. Nous apprécions les sons musicaux tant qu'ils ne sont pas assourdissants. D'autres rayonnements, des ondes électromagnétiques autres que la lumière visible, ne sont pas perceptibles par nos sens , mais nos cellules les ressentent et réagissent. Certaines de ces ondes sont naturelles et proviennent de la terre et de l'univers.

Cette faille est liée au fait que le code n'avait pas prévu le cas de création de quantités aussi grandes de bitcoins [ 54 ].

Le 12 mars , survient un incident lié à une non-rétrocompatibilité de la version 0. Le cours avait été multiplié par huit en moins de cinq semaines [ 56 ].

Le 2 octobre , Ross Ulbricht est arrêté. Il est le fondateur présumé de Silk Road , qui est fermé par le FBI [ 57 ] et qui utilisait uniquement le bitcoin pour toutes ses transactions.

Le 11 février , le réseau Bitcoin est victime d'une attaque massive et concertée lancée sur de nombreuses plates-formes d'échange [ 58 ].

Le 24 février , la plate-forme d'échange Mt. Le site internet ferme temporairement [ 59 ]. Un document de gestion de crise a été rédigé et est consultable publiquement [ 60 ].

Selon certains médias spécialisés, l'avenir du bitcoin serait menacé [ 61 ]. Le cours de la monnaie reste stable sur les autres plates-formes. Le 11 septembre , Mark Karpelès , patron de la plate-forme Mt.

Gox , est mis en examen au Japon pour détournement de fonds. Il est soupçonné d'avoir détourné 2,3 millions d'euros de dépôts en bitcoin. Le suspect nie en bloc ces accusations [ 65 ]. Le pirate a réussi à contourner les limites de stockage en ligne des actifs de la plate-forme d'échange: Les bitcoins sont conservés sous forme de code numérique dans un wallet et réputés perdus, lorsque le détenteur du wallet n'y a plus l'accès.

Ainsi, à l'international, il est possible pour des criminels, d'utiliser des logiciels malveillants pour cibler certains utilisateurs de bitcoins et leur dérober les données relatives aux dits bitcoins. La technique dite du Cheval de Troie permet de changer l'adresse du récipiendaire de l'opération de crypto-monnaie.

CryptoShuffler est l'un des logiciels utilisant cette technique [ 67 ]. Le 9 février , le bitcoin atteint la parité avec le dollar [ 69 ]. Le bitcoin, principalement échangé contre des yuans et des dollars [ 71 ] , peut également être échangé contre des euros sur une dizaine de plates-formes.

Jusqu'en novembre , Mt. Gox fut la plus importante de ces plates-formes en volume de transactions et l'habitude avait été prise de considérer son cours comme représentatif du marché.

À la suite des problèmes qu'elle a rencontrés, les utilisateurs s'en sont détournés, provoquant une chute brutale du cours du bitcoin sur Mt. Gox, les cours observés sur les autres plates-formes n'étant que peu affectés.

Les racines théoriques de Bitcoin se trouvent dans l' école autrichienne d'économie et dans sa critique du système monétaire actuel et des interventions des gouvernements et d'autres organismes, qui, selon cette école exacerbe les cycles économiques et l' inflation massive.

Hayek , s'est concentrée est le cycle économique: Dans cette situation, les entrepreneurs, guidés par des signaux de taux d'intérêt déformés, se lancent dans des projets d'investissement trop ambitieux qui ne correspondent pas aux préférences des consommateurs à ce moment-là en matière de consommation intertemporelle c'est-à-dire leurs décisions à court terme et consommation future.

Tôt ou tard, ce déséquilibre généralisé ne peut plus perdurer et conduit à une récession , au cours de laquelle les entreprises doivent liquider les projets d'investissement qui échouent et réadapter restructurer leurs structures de production en fonction des préférences intertemporelles des consommateurs. En conséquence, de nombreux économistes des écoles autrichiennes réclament l'abandon de ce processus en abolissant le système bancaire de la réserve fractionnaire et en retournant à l'argent sur la base de l' étalon-or , qui ne peut pas être facilement manipulé par n'importe quelle autorité.

Un domaine connexe dans lequel les économistes autrichiens ont été très actifs est la théorie monétaire. Hayek est l'un des noms les plus connus dans ce domaine. Il suggère plutôt que les banques privées soient autorisées à émettre des certificats non productifs d'intérêts, sur la base de leurs propres marques déposées.

Ces certificats c'est-à-dire les devises devraient être ouverts à la concurrence et seraient négociés à des taux de change variables. Toutes devises pouvant garantir un pouvoir d'achat stable éliminerait du marché d'autres devises moins stables. Le résultat de ce processus de concurrence et de maximisation des profits serait un système monétaire hautement efficace dans lequel seules des monnaies stables coexisteraient.

Bien que les racines théoriques du système se trouvent dans l'école autrichienne d'économie, le Bitcoin a suscité de sérieuses inquiétudes chez certains économistes autrichiens d'aujourd'hui. Leurs critiques couvrent deux aspects généraux:. Il faut bien distinguer le bitcoin, la crypto-monnaie et d'autre part Bitcoin, le système de paiement dans cette devise. Sous ces deux aspects, Bitcoin se distingue des systèmes préexistants sur les points suivants:. D'un point de vue monétaire, le bitcoin se distingue des autres monnaies par le fait majeur que l' agrégat monétaire n'est pas conçu pour s'adapter à la production de richesse.

Le montant total et le taux d'émission des unités sont inscrits explicitement dans le code informatique du logiciel, selon une règle mathématique de type série géométrique.

Toutes les monnaies fiduciaires connaissent une inflation, de faible à forte selon les politiques menées par leur banque centrale. En outre, les bitcoins perdus par les utilisateurs ne seront jamais remplacés.

C'est pourquoi le projet Bitcoin est envisagé par la communauté de ses créateurs comme une expérience originale en termes économiques, constituant une sorte de mise à l'épreuve des thèses monétaires de l' école autrichienne d'économie. En effet, Friedrich Hayek , prix Nobel d'économie avait appelé en à rétablir le libre arbitre monétaire dans son livre Pour une vraie concurrence des monnaies.

Le succès ou l'échec de Bitcoin est difficile à prévoir. Cette limite était destinée à empêcher ce genre d'attaque jusqu'à ce qu'une meilleure solution puisse être mise en place.

Satoshi Nakamoto avait proposé une solution qui passerait par une augmentation de la taille des blocs à certaines hauteurs de blocs, augmentant efficacement la limite à un taux prédéterminé et semblable à la façon dont les nouveaux bitcoins sont émis. L'évolutivité du système Bitcoin a depuis été une source constante de débats dans la communauté depuis l'introduction de cette limite de taille de bloc. Ainsi, sept transactions par seconde représentaient trois fois plus de volume que le jour le plus actif de bitcoin à cette époque, laissant aux développeurs des années pour trouver une meilleure solution.

Par ailleurs, le protocole prévoyait d'introduire des frais de transactions dans le temps ce qui rendrait ce genre d'attaques plus coûteux et inefficace. D'autres membres de la communauté ont préféré ne pas favoriser d'augmentation de la taille de bloc, mais changer le protocole lui-même pour que soit intégrées davantage de transactions dans un bloc en réduisant leur taille ou d'augmenter la fréquence de création des nouveaux blocs.

Lorsque le nombre de transactions a fini par atteindre la limite de taille de bloc, le bassin des transactions en attente de validation s'est saturé. Cela a rendu Bitcoin non compétitif par rapport à des services existants comme Western Union ou Paypal sur la base stricte de rapidité et de coût.

L'enlisement du débat sur l'évolutivité fragilise le système Bitcoin Core et conduit au succès grandissant du vote en faveur du mouvement Bitcoin Unlimited, notamment chez les mineurs, en grande partie à cause d'une frustration face au manque de solutions de mise à l'échelle réelle. Elle constitue une mise à jour majeure du système Bitcoin Core.

Cette décision a conduit à l'émergence d'une nouvelle crypto-monnaie appelé Bitcoin Cash. La probabilité qu'un autre groupe décide d'implémenter segregated witness sans augmenter la taille de bloc en novembre peut conduire à l'émergence d'une autre crypto-monnaie, parallèle à Bitcoin Cash et Bitcoin Core et dont les blocs seraient rejetés après la mise à jour du protocole Bitcoin Core. Bitcoin XT créé en août , Bitcoin Unlimited créé en janvier , Bitcoin Classic créé en février avant d'être abandonné en novembre [ 99 ] , Bitcoin Cash créé en août et Bitcoin Gold créé en octobre sont des crypto-monnaies alternatives à Bitcoin encore appelé Bitcoin Core [ ].

Le bitcoin bénéficie d'un plus grand succès que d'autres crypto-monnaies plus avancées. Selon les analyses de certains journalistes [Lesquels? Les bitcoins sont concentrés: Les données de toutes les transactions constituent un registre public de droit privé appelé chaîne de blocs en raison de sa structure et un agent utilise des bitcoins en enregistrant dans la chaîne de blocs du système Bitcoin ses transactions, le dit enregistrement faisant référence aux transactions antérieures.

Le système Bitcoin s'appuie sur l'informatique, autrement dit, le système Bitcoin réside sur le réseau Internet. Le téléchargement et l'installation du logiciel approprié permet de devenir utilisateur de Bitcoin en interagissant avec un matériel de son choix, notamment un smartphone ou un ordinateur.

Pour payer ou être payé en bitcoin, l'utilisateur doit se connecter au système, cette connexion offrant deux fonctionnalités: La fonction essentielle du système Bitcoin réside dans les transactions qui sont soumises à une vérification de validité par les ordinateurs compétents et sont inscrites irrévocablement dans un registre public.

Ce registre public ou chaîne de blocs peut être consulté partout, à condition d'avoir une connexion à Bitcoin, et par tout un chacun. Lors de la consultation aucune altération n'est possible. Une transaction en bitcoins est réalisée en deux temps:. Le registre public est recopié en plusieurs exemplaires. La recopie peut faire apparaître des différences éventuelles entre fichiers, en cas de désaccord.

Dans ce cas, les différences éventuelles entre ces exemplaires doivent être résolues par le logiciel d'accès. La BCE distingue différents types d'acteurs dans le schéma d'une monnaie virtuelle de type Bitcoin [ ]:. Ces scripts sont écrits dans un langage interne conçu par Nakamoto. Ce langage est volontairement minimaliste et non Turing-complet afin notamment d'éviter que le système ne puisse s'engager dans des boucles infinies.

L'utilisation des scripts doit permettre au logiciel de s'adapter aisément à des évolutions ultérieures et permettre la prise en charge de fonctionnalités avancées telles que les transactions impliquant plusieurs signatures ou les contrats intelligents. Chaque nouvelle confirmation renforce la validité de la transaction dans le registre des transactions.

Chaque utilisateur peut disposer d'un nombre quelconque de comptes, qu'il crée par l'intermédiaire de son wallet. À chaque compte bitcoin est associée une paire clef publique - clef privée. Il existe ainsi un maximum de 2 adresses bitcoin possibles, soit environ 10 48 à titre de comparaison il y a environ 10 47 molécules d' eau sur Terre [ ] , cela représente également 2. Une adresse bitcoin possède également un préfixe identifiant le numéro de version 0 par défaut et une somme de contrôle de quatre octets.

Voici, à titre d'exemple, la toute première adresse bitcoin ayant reçu des bitcoins: Pour accéder à ses comptes et signer ses transactions, l'utilisateur doit faire usage de sa clé privée. Le réseau vérifie la validité de cette signature à l'aide de la clé publique du compte, en ayant recours aux techniques de la cryptographie asymétrique. La clé privée utilisée pour signer une transaction doit correspondre à la clef publique du compte ayant reçu des bitcoins précédemment.

Ses bitcoins sont définitivement perdus et resteront à tout jamais dans la base sans plus pouvoir changer d'adresse. C'est cette création de monnaie qui explique l'utilisation du terme "minage", par analogie avec l'exploitation des mines d'or. Au sein d'un bloc, les transactions sont stockées sous la forme d'un arbre de Merkle.

La somme de contrôle ou empreinte du bloc est calculée en appliquant deux fois un hashage SHA au sextuplet constitué:. On ne peut donc trouver le nonce approprié à l'exigence de borne sur la valeur de l'empreinte qu'en faisant plusieurs essais. Pour une valeur donnée du nonce, la probabilité de calculer une empreinte inférieure à la difficulté est très faible, de sorte que de nombreuses tentatives doivent être effectuées avant d'y parvenir. Entre et , le nombre moyen de nonces que chaque mineur a dû tester entre chaque création de blocs est passé de 1 milliard à milliards [ ].

Ce calcul consiste à effectuer un très grand nombre de fois le même calcul à partir de données différentes, il se prête donc bien au calcul parallèle. Un attaquant qui souhaiterait modifier une transaction dans un bloc donné serait obligé de recalculer sa somme de contrôle et celle de tous les blocs suivants. La difficulté augmentant avec le temps, ainsi que le nombre de blocs postérieurs à la transaction modifiée son degré de confirmation , le temps nécessaire pour opérer une telle modification augmente très rapidement.

La rémunération du travail de minage est faite en bitcoin. Le minage est une activité décriée en raison de l'importance de sa consommation électrique. Elle est difficile à évaluer en raison de la décentralisation de l'activité [ ].

À noter toutefois que la consommation du minage est indépendante du nombre de transactions. Ces estimations sont entachées d'incertitudes du fait des hypothèses qu'elles nécessitent, mais il est possible de calculer une consommation électrique minimum du réseau Bitcoin à partir de données vérifiables [ ]:. La très forte consommation d'énergie de Bitcoin est liée au système de minage de nouveaux blocs par preuve de travail censé protéger le système de la fraude en l'absence d'autorité centrale.

La sécurité repose en effet sur un problème mathématique dont la solution est difficile à trouver et dont la résolution est par essence coûteuse.

Pour avoir une chance d'ajouter le prochain bloc à la chaîne, les mineurs doivent en effet investir lourdement dans des fermes de serveurs pour disposer de grandes puissances de calcul [ ]. Ces fermes consomment beaucoup d'électricité pour alimenter les serveurs et les refroidir. Pour pouvoir enregistrer un nouveau bloc sur la chaîne de blocs, les mineurs doivent résoudre un problème mathématique soumis à tous ceux qui sont en compétition, et c'est le premier qui trouve une solution qui procède à l'enregistrement et gagne une rétribution en bitcoins [ note 3 ].

Comme la solution ne peut être trouvée que par essai-erreur , c'est le mineur qui est capable de faire le maximum d'essais qui a le plus de chances de gagner. L'ampleur de la consommation électrique est liée à l'intensité des calculs et au fait que ces calculs sont faits simultanément par un grand nombre de mineurs. Elle est liée au cours de Bitcoin, car plus il est élevé, plus la rétribution augmente et plus il y a de mineurs [ ] , [ ]. La difficulté du minage a conduit les mineurs à se regrouper dans des coopératives mining pools [ ] pour combiner leurs ressources de calcul et construire plus rapidement de nouveaux blocs.

La rémunération correspondant à la constitution de chaque bloc est ensuite divisée proportionnellement entre les membres, après prélèvement de frais, ce qui permet de lisser leurs revenus et les rend moins aléatoires [ ] , [ ]. Ils se trouvent en grande partie en Chine [ ] qui représente la plupart de l'énergie de hachage sur le réseau bitcoin , mais aussi en République tchèque [ ] et en Géorgie. La rémunération des activités de minage a conduit au développement de technologies toujours plus spécialisées.

Les matériels les plus efficaces utilisent des circuits intégrés qui surpassent les processeurs à usage général tout en utilisant moins d'énergie [ ]. À partir de , un mineur n'utilisant pas de matériel spécialement conçu pour le minage avait une faible probabilité de couvrir ses frais d'électricité et de matériel, même en rejoignant une coopérative de minage [ ].

La chaîne de blocs du système Bitcoin est comparable à un livre public enregistrant les transactions [ ]. La seule population recensée en permanence par des sites spécialisés tels que blockchain. Leur nombre oscille autour de [ ]. Cette redondance assure la continuité de service. La plupart du temps, une bifurcation est temporaire et le protocole de construction de la chaîne de blocs la corrige au cycle suivant. La règle utilisée par Bitcoin consiste à retenir la chaîne dont la construction des blocs qui la composent a demandé le travail le plus important.

Ce sont ainsi quelques milliers de nouvelles écritures qui sont enregistrées de façon définitive et deviennent accessibles sur les milliers de sites correspondant. La cryptographie est utilisée pour authentifier les acteurs, mais les données numériques ne sont pas chiffrées: Pour être valide, chaque transaction doit être signée, au sens cryptographique du terme, en utilisant des techniques de cryptographie asymétrique.

À cet effet, chaque adresse bitcoin constitue également l'empreinte cryptographique d'une clef publique. Toute transaction indique en entrée la référence d'une transaction précédente justifiant la disponibilité des fonds objet de la transaction et en sortie une ou plusieurs adresses bitcoin et les montants qui doivent leur être attribués.

Une transaction équilibre toujours ses entrées et ses sorties. Pour transmettre des bitcoins, un utilisateur doit signer cryptographiquement une transaction faisant référence en entrée à une ou plusieurs transactions précédentes dont le montant de sortie est suffisant pour couvrir la transaction. La clef privée utilisée pour signer cette transaction doit correspondre à la clef publique ayant précédemment reçu des bitcoins. L'utilisateur doit donc stocker de manière confidentielle et sécurisée toutes ses clefs privées.

Le fichier correspondant dans le logiciel, appelé wallet. La cryptographie permet l'authentification et la non répudiation décrite plus haut, grâce à la signature des transactions et aux fonctions à sens unique. À aucun moment le système n'assure la confidentialité ou le chiffrement des données transmises sur le réseau. Toutes les transactions sont donc en clair.

La signature des transactions est effectuée en utilisant la cryptographie à courbes elliptiques, dite ECDSA. En l'occurrence, la courbe employée est secpk1. Même si le logiciel n'utilise aucune donnée personnelle de l'utilisateur, l'anonymat n'est pas assuré: Le système Bitcoin ne chiffre aucune des données qu'il utilise.

Seul le portefeuille de clefs privées est susceptible d'être chiffré par l'utilisateur, mais ceci est facultatif, relève de sa seule compétence et ne fait pas partie des spécifications du système: L'unité de compte du système Bitcoin est le bitcoin.

Le microbitcoin est parfois dénommé bit. Faisant suite à une proposition d'ajout [ ] , le consortium Unicode a accepté en novembre d'ajouter le bitcoin parmi ses caractères [ ]. Une autre particularité du Bitcoin est l'irrévocabilité d'une transaction illicite [ ]. L'utilisateur possédant des bitcoins peut accéder à ceux-ci par le biais d'une adresse spécifique et d'un mot de passe également appelé clé privée.

La connaissance de la clé privée étant indispensable à la signature des transactions, les bitcoins ne peuvent être dépensés sans recourir à celle-ci. Le réseau vérifie la validité de la clé privée à l'aide de la clé publique de l'utilisateur grâce aux techniques de cryptographie asymétrique.

En revanche, seule la connaissance de la clé publique d'une adresse est nécessaire pour y effectuer un dépôt. Les bitcoins issus de différentes transactions ne peuvent être regroupés. Un utilisateur recevant plusieurs paiements conservera dans son portefeuille autant de montants différents appelés données d'entrée , même si son logiciel, pour en rendre la lecture plus aisée, procède à un affichage global. Lorsque l'utilisateur voudra les dépenser, son logiciel calculera le meilleur ensemble de données d'entrée à transférer pour minimiser la taille des données de sortie et limiter ainsi les frais de transaction.

Le paiement de frais de transaction [ ] est théoriquement facultatif [ ] , mais les mineurs déterminent l'ordre de traitement des transactions à intégrer dans les nouveaux blocs en fonction des frais de transaction offerts par les utilisateurs. Plus un utilisateur accepte de payer des frais de transaction élevés, plus sa transaction sera traitée rapidement. En cas de frais d'un montant identique, priorité est donnée aux transactions les plus anciennes [ ].

Pour décourager la multiplication des transactions de faible montant, le logiciel applique des frais de transaction obligatoires de 0, XBT à toute transaction d'un montant inférieur à 0,01 XBT.

Plus les assemblages de données d'entrées sont importants pour réaliser une transaction, plus l'encodage de celle-ci est long à réaliser et plus les frais augmentent, tout en restant malgré tout d'un montant global très faible. L'algorithme du logiciel Bitcoin est conçu pour éviter le plus possible le regroupement de données d'entrées de montant inférieur à 0. Si le montant des bitcoins à transférer est faible ou si la transaction est récente, seul le paiement de frais de transaction permettra un traitement immédiat de celle-ci.

Chaque transaction est en effet affectée d'un ordre de priorité déterminé en fonction de son montant, de son ancienneté et de sa taille, elle-même déterminée en fonction du nombre de données d'entrée regroupées. Plus précisément, le logiciel calcule un quotient déterminé par le nombre de bitcoins à transférer multiplié par l'âge de la transaction et divisé par la taille des données d'entrées regroupées. En dessous d'un certain quotient, la transaction ne sera traitée immédiatement qu'en contrepartie du paiement de frais de transaction.

Le logiciel Bitcoin calcule en général les frais optimaux à payer pour que la transaction soit traitée à l'instant du transfert. Ces frais varient en fonction du nombre des transactions à traiter à l'instant du transfert, mais ils restent globalement très négligeables. L'utilisateur décide seul du montant des frais de transaction qu'il est prêt à payer.

La baisse progressive du montant de nouveaux bitcoins récompensant la création de nouveaux blocs sera compensée par le développement des frais de transaction [ ]. En d'autres termes, l'inventeur du système Bitcoin a cherché à définir une politique monétaire aux termes de laquelle le nombre de bitcoins ne peut excéder 21 millions d'unités au total, la vitesse de création de nouvelles unités tendant vers zéro [ ].

Un tel système monétaire est qualifié de déflationniste. Le système Bitcoin indique sur le registre public le montant de bitcoins associé à chaque adresse. Toutes les transactions enregistrées sur la chaîne de blocs sont également publiques.

L'identité des propriétaires des adresses bitcoin n'est pas publique mais peut être déterminée, par exemple par le biais des plates-formes d'échange qui enregistrent l'identité de leurs utilisateurs. Les plates-formes d'échange regroupent en général les avoirs de leurs utilisateurs sur une adresse unique et réattribuent une ligne créditrice en bitcoins à chacun de leurs utilisateurs par l'intermédiaire de leur logiciel de négociation.

Les utilisateurs peuvent ainsi échanger leurs bitcoins contre d'autres crypto-monnaies ou contre des devises. La plate-forme sécurise ses dépôts en les répartissant sur plusieurs adresses ou en les stockant "à froid" cold storage [ ] pour prévenir tout vol.

Lorsqu'un utilisateur transfère ses dépôts de la plate-forme à une autre adresse, la plate-forme débite sa ligne créditrice et transfère le montant à échanger d'une de ses adresses vers l'adresse indiquée par l'utilisateur. Des chercheurs de l'Université de Stanford et de l'Université Concordia ont montré que, pour éviter le piratage, les plates-formes d'échange de bitcoins pouvaient prouver leur solvabilité sans révéler leurs adresses à l'aide de protocoles à zéro connaissance.

Il est également possible de conserver "à froid" cold storage [ ] les bitcoins sur un support numérique déconnecté du réseau, ce qui a pour effet de les protéger contre le vol, comme le serait de l'or qu'un utilisateur choisirait de conserver dans un coffre-fort.

Des chercheurs ont avancé qu'à défaut de mesures spécifiques de protection, les paiements effectués selon le protocole Bitcoin ne sont pas plus privés que les paiements par carte bancaire [ ].