Ebooks Gratuits


Aussi, vous avez déjà deviné que si Cosette, pardon, Arlette, va se faire " punir " plus souvent qu'à son tour et très injustement , ma foi, elle en prendra vite son parti. Hier, malgré les évidences, les professionnels fermaient les yeux sur l'inefficience des marchés: En un mot, elles devraient redevenir des banques.

Nous Suivre


Serait-il normal, sans appliquer une règle mathématique, que je valorise mécaniquement mon stock d'une tonne de tomates au prix réalisé lors de l'achat ou la vente d'un kilo de tomate? Je vous laisse imaginer les variations et les distorsions de prix en fonction de la qualité des tomates, des saisons et de la relation humaine entre acheteur et vendeur. Alors qu'en Bourse où les volumes d'échange sont très faibles par rapport au nombre de titres en circulation, il a été choisi d'utiliser mécaniquement le Mark-to-Market à la place du Mark-to-Model.

Sans cette volatilité comptable fictive, les marchés dérivés spéculatifs ne pourraient exister. Les banques n'auraient plus l'occasion de gagner autant d'argent par la spéculation et devraient remettre les capitaux dans l'économie réelle. En un mot, elles devraient redevenir des banques. Philippe Béchade dans MoneyWeek du 22 janvier Le marché, déserté, trahit jusqu'à sa raison d'être. Déstabilisations Comme vous l'aurez compris, le choix de la valorisation Mark to market a pour conséquence de transmettre à tous les titres l'effet inflationniste en cas de hausse ou déflationniste en cas de baisse d'un échange de faible, voire très faible, volume de titres.

Si ça ce n'est pas un effet de levier Pour le fun, le nombre total de titres est de 1 Etude de prospective faussée, analyse erronée, décision à mauvais escient, défiance des peuples, manifestations, etc.. Une estimation faussée des patrimoines par les banquiers lors d'opération d'endettement ; une base de référence fiscale fausse car identique pour tous les porteurs de parts contribuables. Raisonnement d'autant plus fallacieux que l'on sait que le cours n'aurait pu être que plus faible pour les autres transactions puisqu'il n'y avait plus d'acheteurs et que les cours n'ont été validés que pour un très faible échange.

Ces performances irréalisables mais validées comptablement et juridiquement, servent de base aux comparatifs, aux publicités etc Ces évidences, qui nous ont été rappelées lors de la dernière crise, nous ont montré combien une cotation ne tenant pas compte des volumes pouvait se révéler désastreuse tant par les performances ou les sous-performances qu'elles fabriquent que par les problèmes de liquidité qu'elle engendre.

Et c'est autour d'eux que nous allons travailler. Dans la gestion, nous avons focalisé sur le couple rendement-risque en oubliant la liquidité, qui semblait aller de soi. Cela accélère la formation de bulles ou la production de krachs sans donner une image fidèle des entreprises. Cela frise parfois la malhonnêteté. Augustin de Romanet , directeur général de la Caisse des dépôts et consignations, dans "Le Figaro" du 22 janvier en page La publication, il y a quelques semaines, de la première réponse de l'IASB est inquiétante.

Ce nouveau texte accroît en effet l'utilisation de la valeur de marché, notamment, en prévoyant que les variations des Bourses impacteront le résultat des investisseurs, même s'ils n'ont pas vendu d'actions! Il ne s'agit pas de faire des normes comptables le bouc émissaire de la crise financière.

Mais les principes proposés par les normalisateurs internationaux accroissent le risque de contraction des sources de financement de l'économe. Comptabiliser les actifs selon leur valeur instantanée transfèrerait sur les fonds propres la volatilité des marchés. Cette crise résulte de l'application de normes bancales dans le monde. Les standards comptables doivent être aussi clairs et faciles à comprendre que possible. Je reconnais que la gouvernance de l'IASB mérite d'être renforcée.

Nous devons fournir aux investisseurs des règles claires et fiables qui ne changent pas trop souvent. Cette crise est le plus grand scandale économique de l'histoire de l'humanité. Mais si vous regardez le monde financier, il est surprenant de constater que si peu de personnes sont derrière les barreaux. On dirait que seuls Madoff et Kerviel ont été poursuivis. Les personnes impliquées dans l'élaboration et la commercialisation de produits financiers toxiques sont toujours libres De ce fait, il apparaît illusoire d'évoquer la stabilisation du système financier et des Etats sans en améliorer son système de valorisation et sa liquidité.

A l'heure où les institutions génèrent des doctrines, des règlements et des normes pour que la crise que l'on a connue ne se répète pas, n'est-il pas primordial de travailler les vrais facteurs de causalité? Certes, nos gouvernants essayent de faire appliquer des règles qui assurent une certaine protection en cas de krach mais, faute de travailler sur l'évaluation des cours, ils s'exposent tôt ou tard au franchissement du Seuil Sociologique d'Acceptation des Baisses dit seuil 2SAB.

Délaissée par son mari, Lucienne s'ennuie comme un rat mort à Paris. Pour se changer les idées, elle rend visite à sa cousine Catherine qui vit en province avec son fils Alexandre. Laissez-moi vous dire qu'elle ne va plus s'ennuyer, notre morose Lucienne.

Elle qui se croyait coincée va vite se décoincer. Catherine, au chômage, a pris l'habitude de joindre l'utile à l'agréable en monnayant très discrètement ses charmes à de pervers amateurs. Tout d'abord elle invite sa cousine à assister en spectatrice à ses prestations. Mais comment rester de bois devant ces épisodes immoraux? Ah, la fibre morale de Lucienne ne résiste pas longtemps, et la voici qui " entre en scène " à son tour.

Vous raconterai-je tout ce qu'on lui fait subir? Alors qu'il vous suffit d'acheter ce petit bouquin pour découvrir vous-même toutes les surprises qu'on réserve à notre ancienne femme coincée. Ceux qui connaissent les romans de Christian Defort doivent déjà s'en faire une idée Quant aux autres, laissons-leur les plaisirs de la découverte. Simon est " videur " dans une petite boîte de nuit provinciale.

C'est une brute assez sadique et il aime maltraiter les dames qui lui accordent leurs faveurs. Un jour, arrive une touriste perverse qui lui promet beaucoup d'argent s'il accepte de lui obéir Cette femme a été autrefois victime d'un viol qui l'a traumatisée. Depuis, elle cherche à exercer sa vengeance sur les machos Et elle ne manque pas d'invention! Je ne vous en dis pas plus! De retour dans sa ville natale, Paul fait d'étranges rencontres.

Au chômage, il s'ennui, et n'a que le sexe en tête. Deux femmes, dont l'une est " l'esclave " de l'autre, vont l'entraîner dans les profondeurs malsaines de la sexualité interdite Une infirmière exhibitionniste et masochiste Mais voici une nécrophile qui pointe son blême visage Vendeuse n'est pas un métier de tout repos et à " Beauprix ", moins qu'ailleurs.

Désireuse d'écrire une thèse sur la vie sexuelle dans les grands magasins, Albertine, professeur d'université, se fait engager comme simple employée. Mais de voyeuse, cédant à la contagion, elle va vite entrer dans la ronde infernale.

De l'odieux directeur général, aux vigiles amateurs de fouilles corporelles, sans oublier les secrétaires, les adjointes, les sous-chefs des deux sexes qui punissent ou se laissent punir Et plus c'est tordu, pervers, vicieux Ne disons rien des clientes qui se livrent à des essayages coquins à deux dans les cabines du rayon lingerie Jeune provinciale montée à Paris, Sarah, après avoir trouvé un premier boulot guère passionnant, fait la connaissance d'une étrange coiffeuse, Lucille.

Celle-ci a tôt fait de flairer en elle une des succulentes poulardes dont elle régale quelques connaisseurs. Elle propose donc à la jeune fille de venir s'installer chez elle.

Et de s'en " mettre plein la lampe. Ils aiment en avoir plein les mains. Assez passive de tempérament, et gourmande, ce qui ne gâche rien, Sarah se laisse tenter. Et bientôt ses généreux appas vont faire le bonheur des ogres sexuels délicats attention, il ne s'agit pas du tout de cannibalisme: Commence alors pour notre poularde sexuelle une vie bien remplie Embauchée comme répétitrice privée par un couple d'aristocrates anglais, Josiane arrive dans un château du Yorkshire, afin de donner des cours de français et d'allemand au neveu et à la nièce des châtelains.

Lady Shirley n'hésite pas à user de la cravache quand Cynthia, la femme de chambre, commet une peccadille. Quant aux rapports conjugaux des maîtres de céans, ils sont si insolites que Josiane, fascinée, ne tarde pas à perdre pied. Et voilà qu'on l'incite à user des châtiments corporels avec ses deux élèves. En quelque sorte, c'est d'un stage de formation qu'il va s'agir. On va faire de Josiane une dominatrice.

Mais les choses sont encore plus compliquées. Car l'ombre de Rose, la gouvernante française du châtelain, hante toujours la mémoire de ce dernier La nuit, toutes les chattes sont noires. Mathilda, obsédée sexuelle, a fait deux parts de sa vie.

Le jour, elle mène sa petite vie normale de jeune bourgeoise dans le vent. La nuit, elle se métamorphose en folle du sexe assoiffée des plus étranges expériences. Rien ne la rebute, plus c'est dégradant, et plus cela l'attire. Qui se ressemble s'assemble: Leurs noces démoniaques s'entrecroisent. Qu'y a-t-il à découvrir dans cet avilissant voyage au bout de la nuit? Quel est le noir secret de Mathilda? À Charleroi, en Belgique, Florian, un employé d'assu rances rangé, âgé de 45 ans, s'intéresse à la vendeuse en boulangerie de son quartier: Cindy, sous le nom de guerre de Gwendoline, fait un numéro de strip-tease osé au Parisiana, le cabaret hard de la ville.

Florian vient en spectateur. Cindy-Gwendoline lui manifeste sa complicité sur scène. Ils s'excitent, puis se retrouvent pour se déchaîner dans l'intimité S'étant découverts pervers, les deux complices veulent aller toujours plus loin.

C'est ainsi que Florian pousse Cindy aux pratiques barbares du piercing. A-t-elle tort ou raison? À vous de le dire. Trois cartes traitent en outre de questions très spécifiques au nord du pays: Les théories systémiques proposent un renouvellement de l'approche des difficultés relationnelles qui peuvent survenir entre la personne soignée, les membres de sa famille et les professionnels du soin et de la rééducation. Cette approche trouve une application particulièrement intéressante et adaptée chez les personnes victimes de lésions cérébrales vasculaires ou traumatiques, en prenant en compte les troubles cognitifs et du comportement neurosystémique et leurs conséquences sur les dynamiques des systèmes dans lesquels ces patients s'inscrivent.

Du fait de leur vulnérabilité, l'impact du handicap autour de ceux-ci peut conduire à des distorsions pathologiques du lien familial et institutionnel. Cet ouvrage vise à apporter des informations sur les théories systémiques et leurs applications pratiques dans les soins de médecine physique et réadaptation, en montrant l'intérêt de prendre en compte la triangulation relationnelle patient-famille-institution dans la constitution des projets de réadaptation.

On y trouvera d'une part des exemples d'évolution de fonctionnements institutionnels en médecine physique et réadaptation en France et en Europe Yvette n'a jamais su dire non aux messieurs qui lui deman daient de soulever sa jupe. En servante docile, elle était toujours prête à laisser le maître s'amuser avec elle. Si ça peut leur faire plaisir, après tout, se disait-elle, pourquoi les en priver? Naturellement, autour d'elle, on jase.

On la traite de fille de rien. Aussi, change-t-elle souvent de place Les uns sévères, grossiers, les autres, attentifs, caressants. Il n'y a pas que les messieurs, d'ailleurs, pour s'intéresser aux charmes de cette bonne si docile.

Quelques dames délurées auront aussi recours à ses services Que se passe-t-il cet automne à Fort Boyard? Alors que le jeu télévisé a cessé, Jérôme et Émilie accueillent leur cousine Capucine. Une disparition non élucidée, une série de meurtres étranges dans une ambiance lourde de silences: Le diable rôde à La Vitarelle.

Surgi de nulle part, il a déjà frappé deux fois. Sur la neige ensanglantée, nulle trace de pas. Quelque malédiction semble planer sur les Gresse, les plus gros fermiers du village Appelé en renfort par la nouvelle institutrice, son amie d'enfance, le criminologue Martial de la Boissière découvre une communauté saignée par la guerre, rongée par ses fantômes.

Martial devra dissiper les siens, au risque de perdre ses meilleurs pions Cet ouvrage a reçu le prix Ça m'intéresse Histoire du polar historique.

Super vacances que celles des jumeaux Émilie et Jérôme à Oléron.