Technologies de l'information et de la communication


Somme forfaitaire qui ne peut être saisie. Les fonds déposés sur ce compte sont disponibles à tout moment.

Menu de navigation


Cette caractéristique est d'autant plus importante que ces infrastructures sont caractérisées par des coûts fixes élevés et des coûts marginaux faibles.

Cela a entraîné un profond bouleversement des modèles économiques des opérateurs de télécommunications. En quinze ans, le marché des TIC a été bouleversé, d'abord avec l'essor phénoménal de la téléphonie mobile et de l'Internet fixe à haut débit, puis récemment avec l'Internet mobile à haut débit, ce qui caractérise l'étape majeure de la convergence des technologies du traitement de l'information et de la communication.

L'évolution des coûts des systèmes des TIC et le développement de la concurrence avec l'émergence nouveaux fournisseurs de service ont favorisé l'essor spectaculaire des offres commerciales des services de l'information et de la communication.

Cet essor est caractérisé par des bouquets de service avec des tarifs forfaitaires abordables incluant généralement des appels téléphoniques illimités, un accès à l'Internet à haut débit et un accès à des chaînes de télévision [ 61 ]. L'objectif des opérateurs de télécommunications n'est plus de vendre des minutes de communications, mais de la bande passante et des services à valeur ajoutée.

La part des revenus des opérateurs de télécommunications venant de la téléphonie vocale est en baisse constante alors que la part des revenus venant des services de données et de l'Internet est en hausse constante. Au nivaux économique, les indicateurs des TIC sont divisés en quatre grandes catégories: Ces quatre grandes catégories mentionnées sont l'objet des résultats de recherche obtenus par le Partenariat sur la mesure des TIC au service du développement lancé en juin Il est donc important que le développement des TIC soit mesuré par un ensemble d'indicateurs prenant en compte tous les éléments essentiels des TIC et l'accès aux services Internet à haut débit en particulier.

Le nombre total d'internautes dans le monde passera, toujours selon les estimations, le cap des 2,7 milliards fin Dans les pays en développement, il aura plus que triplé entre et pour dépasser le chiffre de 1,8 milliard [ 62 ]. Et rien ne semble devoir arrêter la croissance future du trafic IP: Cette croissance phénoménale est alimentée par l'augmentation du nombre de personnes et d'appareils connectés et par la généralisation de contenus en ligne abondants, diversifiés et, dans la plupart des cas, gratuits [ 62 ].

Parallèlement, à l'heure actuelle, l'internet haut-débit reste financièrement inaccessible pour les pays en développement [ 63 ]. De même que l'accès à internet reste aussi inaccessible aux personnes en situation d' illectronisme , ceci pose le problème de la fracture numérique. L' UIT Union Internationale des Télécommunications est l'institution spécialisée des Nations unies pour les questions relatives aux technologies de l'information et de la communication TIC.

L'UIT fournit le système de statistiques sur les TIC qui est le plus complet et le plus fiable en raison des contributions des ministères et autorités de régulation de tous les pays membres [ 64 ]. Les statistiques collectées et distribuées par l'UIT sont relatives aux domaines suivants:. Le site de l' UIT fournit un ensemble de définitions des concepts et des indicateurs caractérisant les Technologies de l'Information et de la Communication [ 65 ] , [ 66 ] , [ 67 ].

Par ailleurs, l'UIT commercialise une base de données sur support informatique ou sur support papier fournissant les données historiques annuelles pour une centaine d'indicateurs caractérisant les TIC pour les pays membres de l'UIT [ 75 ].

En , il y avait plus de 2,4 milliards de téléphones cellulaires, tablettes et PC vendus dans le monde. De plus, au cours de la même année, millions de tablettes ont été achetées et millions d'ordinateurs portables. Cette structure a été lancée en juin , et se compose des membres suivants: L'objectif de ce Partenariat est d'homogénéiser le choix des indicateurs fondamentaux relatifs aux TIC et de proposer des définitions standard de façon à éviter l'incohérence des appellations et des définitions des indicateurs publiés précédemment à travers le monde et selon les différentes institutions.

Cette homogénéisation est indispensable pour garantir des comparaisons pertinentes des différents pays à une date donnée et une standardisation permet de garantir un suivi pertinent des données historiques d'un pays sur une période donnée.

Liste des indicateurs fondamentaux relatifs aux TIC [ 76 ]. Cet indice a été mis au point par un ensemble d'institutions internationales et un rapport annuel est publié par l' UIT pour actualiser les résultats [ 77 ]. On y trouve la valeur de l'IDI de chaque pays et ses composantes essentielles. On y trouve aussi un autre indicateur fondamental sur le TIC, le coût et l'accessibilité du large bande. Le résumé analytique de fournissait également un autre indicateur fondamental: Des résultats plus complets, et une définition complète du calcul de l'IDI et de ses composantes ainsi qu'une définition du calcul du panier de prix des TIC avec la définition des sous-paniers sont disponibles dans la version anglaise du rapport de Measuring the Information Society [ 79 ].

Chaque année, le Forum économique mondial publie le Networked Readiness Index , un indice défini en fonction de la place, de l'usage et du bénéfice que peut tirer un pays des technologies de l'information et des communications. Cet indice prend en considération une centaine de pays en et permet d'établir un classement mondial.

Cet indice reste encore sous le niveau souhaité si l'on tient compte des besoins et des limitations imposées par les situations actuelles.

Forum économique mondial, [ 80 ]. Forum économique mondial, [ 81 ]. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Technologies de l'information et de la communication pour l'enseignement. Espace numérique de travail. Definition and Synergies of Cognitive Infocommunications. Lessons and New Considerations. Technologies de l'information et de la communication Informatique Télécommunications Terminologie de l'informatique Technologies de l'information et de la communication pour l'enseignement.

Existe-t-il des options permettant d'obtenir des mesures de surveillance et de recevoir des avertissements en temps réel? Vous pouvez surveiller, configurer des alarmes et recevoir des notifications concernant les performances opérationnelles de vos distributions Amazon CloudFront dans les minutes qui suivent chaque requête utilisateur via le service Amazon CloudWatch.

CloudFront publie automatiquement six métriques opérationnelles, chacune avec un niveau de précision d'une minute, dans Amazon CloudWatch. Vous pouvez utiliser CloudWatch pour configurer des alarmes qui se déclenchent en cas de schémas de trafic anormaux dans votre distribution CloudFront. Lambda Edge vous permet d'exécuter du code aux emplacements périphériques AWS internationaux répondant aux utilisateurs finaux à la latence réseau la plus faible sans allouer ni gérer de serveurs.

Il vous suffit de charger votre code Node. Le code est alors prêt à s'exécuter dans tous les emplacements périphériques AWS lorsqu'une demande de contenu arrive, et il s'adapte au volume de requêtes de tous les emplacements périphériques CloudFront. Pour en savoir plus, reportez-vous à notre documentation.

Une fois que vous avez identifié une décision de diffusion de contenu que vous souhaitez exécuter au niveau de l'emplacement périphérique CloudFront, identifiez les comportements du cache et l'étape du flux de requête auxquels la logique s'applique par exemple, lorsqu'une requête utilisateur vous parvient, lorsqu'une requête est transférée au serveur d'origine ou renvoyée par celui-ci, ou juste avant de répondre à l'utilisateur final.

Ensuite, écrivez une fonction Lambda Node. Une fois que vous avez enregistré ces paramètres, dès que la prochaine requête applicable est envoyée à votre distribution la fonction est propagée jusqu'à l'emplacement périphérique CloudFront, s'ajuste et s'exécute en conséquence. Quels événements peuvent être déclenchés avec Amazon CloudFront?

Chaque serveur et appareil connecté à Internet doit disposer d'une adresse IP Internet Protocol numérique. Internet et le nombre de personnes l'utilisant s'étendent de façon exponentielle, et il en va de même pour la demande en adresses IP.

IPv6 est une nouvelle version d'Internet Protocol, qui repose sur un espace d'adressage plus vaste que son prédécesseur, IPv4. Voici un exemple d'adresse IPv4: Voici un exemple d'adresse IPv6: Est-ce que cela signifie que si je souhaite utiliser IPv6, je ne peux pas utiliser d'URL d'utilisateurs de confiance avec une liste blanche d'IP? Si vous désirez utiliser IPv6 et des URL d'utilisateurs de confiance avec une liste blanche d'IP, vous devrez utiliser deux distributions indépendantes.

L'autre distribution sera utilisée pour tous les autres contenus et sera compatible avec IPv4 et IPv6. Si j'active IPv6, l'adresse IPv6 s'affiche-t-elle dans le journal des accès? La raison la plus récurrente lors de nos entretiens avec nos clients est le traitement des adresses IP internes. Pour plus d'informations sur les jeux d'enregistrement de ressources alias, consultez le Guide du développeur Amazon Route Les niveaux d'utilisation pour le transfert de données sont mesurés séparément pour chaque région géographique.

Les prix ci-dessus excluent les taxes, honoraires ou autres frais gouvernementaux applicables, le cas échéant, sauf mention contraire. Sauf indication contraire, nos prix n'incluent pas les taxes et redevances applicables, y compris la TVA et les taxes sur les ventes applicables. Pour les clients dont l'adresse de facturation est située au Japon, l'utilisation de services AWS est soumise à la taxe sur la consommation applicable dans ce pays.

Toutefois, les en-têtes HTTP consommeront de la bande passante, pour laquelle vous serez facturé au taux de transfert de données CloudFront standard.

Le volume de transfert de données dépend des en-têtes associés à votre objet. Est-il possible de choisir de distribuer mon contenu uniquement dans les régions Amazon CloudFront les moins chères?

Par défaut, Amazon CloudFront minimise la latence côté utilisateur en diffusant le contenu à partir de l'ensemble de son réseau mondial d'emplacements périphériques. Cependant, comme nous facturons un prix supérieur dans les régions où nos coûts sont plus élevés, il existe certains cas où vous payez plus cher pour diffuser votre contenu avec une faible latence pour les utilisateurs finaux.

Les catégories de tarifs vous permettent de réduire vos frais de livraison en excluant les emplacements périphériques Amazon CloudFront les plus chers de votre distribution Amazon CloudFront. Si vous souhaitez avant tout privilégier les performances, aucune action n'est requise de votre part: Si vous optez pour une catégorie de tarif qui n'inclut pas tous les emplacements, certains de vos utilisateurs, en particulier au niveau des emplacements géographiques non compris dans la catégorie choisie, peuvent rencontrer une latence supérieure à celle qu'ils auraient eue si votre contenu était diffusé à partir de tous les emplacements Amazon CloudFront.

Amazon CloudFront peut, occasionnellement, traiter les demandes liées à votre contenu à partir d'un emplacement périphérique n'appartenant pas à votre catégorie de tarif. Dans ce cas, seuls les frais de l'emplacement le moins onéreux de votre catégorie de tarif vous seront facturés. Pour consulter la liste des emplacements inclus dans chaque catégorie de tarif, cliquez ici.

Infrastructure périphérique Amazon CloudFront. Melbourne, Perth, Sidney Caches périphériques régionaux: Contenu dynamique et personnalisé. Que puis-je faire grâce à Amazon CloudFront? Distribuer le contenu avec une faible latence et des vitesses élevées de transfert de données en servant les demandes grâce à un réseau d'emplacements périphériques dans le monde entier. Démarrer sans négocier de contrats et sans engagements minimum.

Comment démarrer avec Amazon CloudFront? Comment utiliser Amazon CloudFront? Pour utiliser Amazon CloudFront, vous devez: Pour votre contenu généré dynamiquement qui est personnalisé ou customisé, vous pouvez utiliser Amazon EC2, ou tout autre serveur Web, en tant que serveur d'origine. Ces serveurs d'origine conservent ou génèrent votre contenu qui est ensuite diffusé via Amazon CloudFront.

Cet appel renvoie un nom de domaine CloudFront. Incluez le nom de domaine cloudfront. Chaque requête réalisée à l'aide du nom de domaine cloudfront. L'emplacement périphérique tente alors de répondre à la requête avec une copie locale du fichier. Si aucune copie locale n'est disponible, Amazon CloudFront obtient une copie auprès de l'origine. Cette copie sera ensuite disponible sur les emplacements périphériques pour les demandes futures. Quels types de contenu Amazon CloudFront prend-il en charge?

Amazon CloudFront fonctionne-t-il avec les serveurs d'origine tiers? Quels outils et bibliothèques fonctionnent avec Amazon CloudFront? Qu'est-ce que le chiffrement au niveau du champ? Quels sont les types de paramètres pris en charge? CloudFront prend-il en charge la compression gzip? Le streaming présente plusieurs avantages potentiels pour vous et vos utilisateurs finaux: Il peut donner aux utilisateurs plus de contrôle sur leur expérience de lecture de contenu.

Par exemple, il est plus facile pour un utilisateur de faire une recherche en avant ou en arrière dans une vidéo en utilisant le streaming plutôt qu'avec la distribution traditionnelle par téléchargement. Le streaming peut vous donner plus de contrôle sur votre contenu, car il ne reste aucune trace du fichier sur l'ordinateur de l'utilisateur ou le disque local lorsque celui-ci a fini de regarder une vidéo. Il peut contribuer à réduire les coûts en vous permettant de ne diffuser que les portions d'un fichier multimédia que les utilisateurs regardent réellement.

Avec les téléchargements traditionnels, le fichier multimédia entier est téléchargé par les utilisateurs, même s'ils ne regardent qu'une portion du fichier. Journalisation et génération de rapports. Puis-je ajouter des balises à mes distributions? Qu'est-ce que Lambda Edge? Que puis-je faire avec IPv6?

Si vos systèmes d'origine peuvent uniquement traiter les adresses IPv4, il sera peut-être nécessaire de vérifier si vos systèmes d'origine continuent de fonctionner pour IPv6. Puis-je désactiver IPv6 pour toutes mes nouvelles distributions? Pourquoi voudrais-je désactiver IPv6? Transfert sortant de données vers Internet Vous êtes facturé pour le volume de données transférées hors des emplacements périphériques d'Amazon CloudFront, mesuré en Go.

Vous pouvez consulter les tarifs du transfert de données d'Amazon CloudFront vers Internet ici. Selon Augustin, la vraie religion est présente depuis les origines de l'humanité tandis qu'elle a commencé à s'appeler chrétienne ultérieurement [ 27 ].

À mesure que cette conception de la religion s'impose, il devient de moins en moins pertinent d'envisager un pluralisme religieux. D'autres mots sont alors employés pour désigner ce qui, hormis le christianisme, se conçoit aujourd'hui comme des religions: De ce fait, le terme religion au pluriel devient disponible pour un usage tout à fait anodin.

Avec la catégorie de dîn l'islam envisage une religion unique et vraie qui est l' islam lui-même, en même temps que sont reconnus des dîn particuliers, notamment pour le judaïsme et le christianisme. Un dîn est la loi de Dieu pour une communauté [ 28 ]. Ceux qui n'ont pas de livre révélé sont considérés comme des païens, ce qui est interdit, chacun devant répondre d'un dîn [ 29 ].

Dans la version catalane de son traité, le terme employé par Raymond Lulle pour désigner ce qui s'appelle aujourd'hui une religion est celui de croyance creença. Dans le même temps, ont eu lieu les croisades et la Reconquista , suivies de l'expansion de l' Empire ottoman. Au cours de ces conflits échelonnés sur plus de huit siècles, de la conquête arabe au siège de Vienne, les Européens ont acquis une conscience accrue de l'altérité religieuse d'un islam qu'ils savaient mal connaitre.

D'autres croisades que celles tournées vers Jérusalem ont eu lieu, notamment celle contre les cathares. Dans les villes d'Europe du Nord, les Béguards trouvent, non sans difficultés, une forme de reconnaissance et de stabilité. Dans le sud de la France, le valdéisme se développe de façon de plus en plus autonome et rebelle vis-à-vis des autorités ecclésiastiques.

Ils ont plus tard intégré le courant protestant. En , dans le De pace fidei écrit immédiatement après la prise de Constantinople par les Turcs, Nicolas de Cuse a laissé ce qui peut être considéré comme les prémisses de la conception moderne de religion.

Dans la narration de Nicolas de Cuse, c'est le Christ lui-même qui suscite ce dialogue en déclarant:. Mais Nicolas de Cuse renoue avec l'usage antique de considérer que chaque cité ou chaque peuple a sa religion dans un contexte où se profile ce qui deviendra le pluralisme religieux moderne.

De la perspective ancienne à la modernité, on est donc passé, avec le mot religion, de la désignation d'une attitude une vertu requérant l'humain dans son rapport au cosmos ce qui relève plutôt d'une sagesse à un système de croyances et de pratiques [ 7 ].

Cette nouvelle façon d'envisager des religions investit rapidement tout ce qui est de l'ordre de la religion, et il ne semble plus possible d'avoir de la religion sans être d'une religion comme les autres.

Les religions qui se mettent en place sont en un sens identifiées à des doctrines telles que le luthéranisme , le calvinisme , l' anabaptisme , le catholicisme ou l' orthodoxie , mais elles tendent aussi à correspondre à des nations, tel que l' anglicanisme , le gallicanisme , la religion des Turcs, etc. La naissance des religions a accompagné celle des États-Nations européens, elle a eu lieu sur fond de rivalités et de violences entre armées et entre partis religieux, et c'est dans les guerres que se sont construites ces réalités - les religions - qui font partie de ce par quoi s'organise le monde moderne.

Avec les guerres de religions , l'idée de tolérance a commencé à jouer un rôle important dans la réflexion sur la religion. Il s'agit d'abord, au sens littéral et médical du terme, de supporter un mal que l'on ne sait empêcher, ce mal étant la diversité des religions. La philosophie des Lumières élève toute une série de termes relativement anodins au rang de concept clé pour penser le monde et l'expérience humaine: Michel Despland estime qu'en France, les années - , correspondant à l'époque de la Restauration , ont été un moment fondateur dans l'émergence des sciences des religions et, par là, de la catégorie moderne de religion [ 41 ].

À leur suite, mais dans une perspective différente, Émile Durkheim , Max Weber , Georg Simmel ou Ernst Troeltsch , considérés comme les pères fondateurs de la sociologie, ont consacré de nombreux travaux à la religion posant les principes d'une étude se voulant à la fois neutre et critique des religions. Aujourd'hui, dans les sciences des religions, se posent la question de la façon dont la religion a été constituée comme objet d'étude. Il semble qu'aucune définition ne convienne à tout ce qui est étudié comme religion ou tout ce que l'usage permet d'appeler religion [ 42 ].

Le religion et ses conséquences sont également banalisées au niveau du langage quotidien, le célèbre footballeur néerlandais Johan Cruyff ayant dit:. En Espagne, les 22 joueurs font le signe de croix avant d'entrer sur le terrain. Si ça marchait, tous les matchs devraient se terminer en résultat nul.

Ces disciplines se sont constituées comme sciences en prenant la religion pour objet. La religion n'a ainsi pas seulement été pour elles un objet parmi d'autres: La suggestion reste qu'il y aurait à découvrir une sorte d'unité dans la diversité ou un principe général dont procède la diversité.

Marcel Mauss déclarait ainsi en Cependant, exclure qu'il y ait une essence de la religion au moment même où l'on affirme s'intéresser aux religions en leur existence historique ne règle pas le problème de la définition de la religion: Pour Jean Grondin la question de la définition de la religion reste celle de son essence nonobstant les préventions ou les incompréhensions dont ce mot peut être l'objet: On associe alors, de manière caricaturale, l'essence à une idée un peu platonicienne, intemporelle et d'une constance absolue.

Dans son Traité d'histoire des religions Mircea Eliade juge impossible de définir précisément la religion. Eliade prend acte de ces difficultés et laisse un caractère volontairement imprécis à la notion de sacré. Il reprend ainsi une thèse de Roger Caillois: Dès que l'on s'attache à préciser la nature, la modalité de cette opposition, on se heurte aux plus grands obstacles. Quelque élémentaire qu'elle soit, aucune formule n'est applicable à la complexité labyrinthique des faits [ 50 ].

Toutefois, l'idée d'une opposition systématique entre sacré et profane a aussi été contestée. Dôme du Rocher et Saint-Sépulcre au fond à droite , Jérusalem. Moine de confession jaïne à Ellora.

Temple d'Or , Inde, sikhisme. La chapelle de Taizé , France. Hindou en prière face à une vache sacrée. La Kaaba à La Mecque. Parmi les problèmes soulevés concernant les définitions de la religion proposées dans les sciences humaines, il a été constaté qu'aucune définition ne s'applique à tout ce qui y est étudié comme étant de la religion ou une religion.

En un autre sens, le problème de la définition de l'objet des sciences des religions ne serait pas tant l'absence d'une définition qui convienne à toutes les religions que le trop grand nombre de définitions. Le caractère européen ou occidental d'un concept que l'on voudrait universel pose aussi problème [ 54 ]. Ce qui est plus particulièrement en cause lorsque ce concept est jugé occidental est son caractère théologique et chrétien. Le concept de religion renverrait nécessairement, en dernière analyse, à Dieu ou au surnaturel.

Ceci pose problème à ceux qui y voient une croyance issue d'une religion particulière. La nécessité que le discours sur les religions soit non religieux fait partie des revendications qui s'entendent dans les sciences des religions.

Cependant pour Jonathan Z. Smith , c'est déjà assez largement le cas, car la religion ne ferait pas bon ménage avec les tentatives de la saisir intellectuellement. Il a aussi été relevé que les définitions existantes sont partiales. Les définitions proposées véhiculeraient ainsi des pensées supplémentaires indiquant plus ou moins subtilement ce qu'il faut en penser ou en faire.

Michel Despland donne l'exemple extrême de la définition qu'avait proposé Salomon Reinach dans son Orpheus, Histoire générale des religions Les sciences des religions se sont constituées comme sciences au moment où elles affirmaient leur neutralité vis-à-vis des religions, mais la question de la neutralité des sciences des religions vis-à-vis de leur objet n'a pas cessé de poser problème.

Le terme religion sert à désigner, d'une part, des mouvements revendiquant une séparation ou une coupure avec la culture et la tradition des sociétés dont elles sont issues, et d'autre part, des traditions plurimillinéraires qui se confondent avec les cultures de l'humanité à l'échelle des civilisations et des continents.

Il n'y a pas de consensus sur ce que sont ces grandes religions. Nous devons y ajouter une sixième religion, le judaïsme: L'emploi du terme religion autant pour désigner des groupements communautaires aux contours assez bien définis que pour les grandes traditions religieuses de l'humanité, relève d'une indétermination quant au rapport entre la culture et ce que l'on appelle religion, problème auquel se sont attaqués différents chercheurs en sciences des religions.

Dans son livre La sainte ignorance, le temps de la religion sans culture , le sociologue Olivier Roy adopte une position diamétralement opposée à celle de Danièle Hervieu-Léger. Pourtant, la peine de mort y existe encore, et la criminalité y est importante.

En particulier dans les sondages les personnes se disant très croyantes signalent plus souvent participer activement à des activités de bienfaisance, mais on mesure mal si cela est exact, exagéré, ou si les non-religieux sous-estiment leurs activités altruistes [ 66 ].

Des gens se disant religieux ont participé à de très nombreuses guerres et violences fratricides ou les ont cautionnées.

Inversement, la religion semble aussi avoir généré des comportements individuels ou de petites communautés considérés comme exemplaires. Les croyances et les comportements religieux découragent-ils les comportements égoïstes ou criminels?

Des chercheurs ont tenté de répondre à cette question en étudiant les effets comportementaux des injonctions religieuses. Des réplications ultérieures de ces travaux ont abouti à des résultats similaires ou mitigés. Chez les délinquants, la religiosité ne semble pas non plus être un facteur prédictif du risque de récidive [ 68 ]. La sécularisation désigne la perte progressive d'importance des religions dans la vie des sociétés modernes.

C'est en Europe occidentale et au Canada que le phénomène serait le plus avancé tandis qu'il gagnerait progressivement les autres sociétés.

Le monde irait ainsi, à plus ou moins long terme, vers une sortie de la religion ou une fin des religions. Certains phénomènes qualifiés de religieux semblent cependant contredire cette perspective. Ceux-ci ne sont pas homogènes.

En rapport avec la thèse de la sécularisation, il est aujourd'hui question de retour du religieux pour des phénomènes divers et dont il est difficile de percevoir ce qui en ferait l'unité. Depuis les années , le retour du religieux a ainsi été diagnostiqué dans le développement de ce que des sociologues appellent Nouveaux Mouvements Religieux NMR.

Il peut être perçu dans la vitalité et la croissance des mouvements charismatiques pentecôtistes et évangéliques. Le retour du religieux pourrait se caractériser par une tendance au retour à la tradition, mais aussi, par le développement d'une forme de religiosité personnelle, dés-institutionnalisée et dérégulée. Au niveau politique, il est question de retour du religieux à propos de l'influence qu'exercent des prédicateurs sur la vie politique américaine, pour la révolution islamique iranienne, pour la montée du fondamentalisme musulman ou encore, la montée du nationalisme hindou dans la vie politique indienne.

Les constats qui permettraient de mesurer une sortie de la religion ou un retour du religieux sont difficiles à établir tandis que l'incertitude sur ce qu'est une religion joue fortement sur les arguments employés en faveur des idées de sortie ou de retour de la religion.

Pour Marcel Gauchet , la religion ne consiste par originellement à croire en Dieu, mais à estimer que la vie doit être gouvernée par ce que l'on croit savoir de Dieu. Ce savoir se présente toujours comme rationnel tant qu'il opère comme mode de gouvernement.

Elle est une imposture par définition, et c'est le cas de toutes les religions qui, selon Marcel Gauchet, se rapportent toutes à cet absolu. La fin ou la sortie de la religion n'est cependant pas la fin du religieux. Celui-ci ne disparaît pas car le monde reste en rapport avec une transcendance qui en est l'origine ou le fondement. L'un et l'autre seraient très différents en ce que le retour du religieux serait une nouvelle forme de religiosité désinstitutionnalisée, tandis que le retour de la religion désignerait la reviviscence d'une religion inexorablement vouée à la disparition.

Ce qui s'apparente à un essor de la religion aujourd'hui serait de l'ordre d'états de déréliction intermédiaires des religions plutôt que l'avenir religieux de l'humanité. Le fait que les religions soient devenues des systèmes de croyance fait partie de ce processus: Le discours psychanalytique, en particulier lacanien, pourrait aussi, selon Marcel Gauchet, permettre d'envisager des réponses plus collectives. La lutte entre partisans en France d'un ordre de type séculier ou religieux sera vive voir Affaire des fiches jusqu'à ce que la Grande Guerre cimente l' Union sacrée.

Ce n'est qu'en qu'un drapeau tricolore sera admis dans une église en Vendée , où le souvenir des massacres de Westermann est encore vivace. Lors de la deuxième guerre mondiale, Aragon témoigne dans La Rose et le réséda de la bonne entente dans la Résistance entre celui qui croyait au Ciel, celui qui n'y croyait pas.

Dans l'après-guerre, un changement d'appréciation sur la valeur du progrès technique - déjà dénoncé par Edgar Quinet , puis Paul Valéry en leurs temps et repris Georges Bernanos s'est produit: La bombe atomique montre l'humanité capable de s'anéantir elle-même, alors que grandissent avec les Amis de la Terre , puis le Club de Rome les préoccupations environnementales. Dans les écrits d' Hannah Arendt , il est question de crise de la culture, d'illusion du progrès, de perte de confiance en la raison.

Dans ce contexte, André Malraux évoquait avec plus d'éloquence que de précision les formes que pourrait ou devrait prendre un retour du religieux.

Cette formule deviendra rapidement célèbre. Il la dénoncera par la suite, niant l'avoir prononcée:. Il a expliqué qu'il ne savait pas quelle forme cela prendrait: Mais de toute façon, pour lui, ou bien notre civilisation retrouverait un centre, une transcendance, un sens à la vie, ou bien on se ferait tous sauter en l'air puisque nous en avons maintenant les moyens techniques.

Elle suppose que les religions reculent à mesure que le monde développe ses connaissances, comme le supposait Auguste Comte dans sa loi des trois états. Paul Valéry développe ce point de vue qu'il présente prudemment comme celui de Stendhal. Il est presque inconcevable à l'incrédule qu'un homme instruit, calmement attentif, capable de s'abstraire de ses désirs ou de ses craintes imprécises ou qui ne leur attribue de signification qu'individuelle, organique et presque morbide , capable aussi de s'entretenir nettement avec soi-même, et de bien séparer les domaines et les valeurs, ne rejette pas aux légendes et aux fables tous ces récits de bizarres événements immémoriaux ou improbables qui sont essentiels à l'autorité de toute religion, ne s'avise de la fragilité des preuves et des raisonnements sur quoi les dogmes se fondent, ne s'étonne jusqu'à la négation, en constatant que des révélations, des avis d'importance littéralement infinie pour l'homme, lui soient offerts comme des énigmes dangereuses à la manière du Sphinx, avec de si faibles garanties et dans des formes si éloignées de celles qu'il a coutume d'exiger des choses vraies [ 78 ].

Selon ces thèses, un retour des religions serait une irrégularité locale dans un mouvement général de recul de la religion face au rationnel. La problématique du scientisme demeure néanmoins, celui-ci restant muet sur la question des valeurs. Ainsi, les plans des camps de concentration nazis étaient, comme le rappelle le film La liste de Schindler , établis de façon parfaitement rationnelle.

Selon Odon Vallet , cette perception est de plus statistiquement fausse excepté en Europe [ 79 ]: Les religions proposent cependant des valeurs fondamentales indépendantes en général des croyances - qui ont pour effet surtout de les légitimer , des progrès, un espoir, une fin, des motivations, un sens à la vie, que ne donne pas dans l'état actuel des connaissances la modernité concurrente.

Lorsque la modernité décevrait, la religion reviendrait. Elles semblent pouvoir expliquer à la fois le déclin d'institutions religieuses anciennes, la persistance d'une spiritualité individuelle et une permanence du religieux. Les individus prennent ce qui leur semble avoir du sens dans ces traditions et l'interprètent librement pour orienter les choix de leur vie.

Les religions traditionnelles et institutionnalisée s'effaceraient pour laisser place à un religieux dérégulé, les religions collectives et identitaires disparaîtraient au profit d'un religieux diffus et personnel [ 80 ]. Selon Danièle Hervieu-Léger, la prolifération des croyances, notamment dans l'occident chrétien, se traduit dans deux grandes figures individuelles du croyant, le pèlerin et le converti [ 81 ].

La perspective de la sécularisation et de la fin des religions a été plus radicalement remise en cause qu'elle ne l'est avec la thématique de la recomposition ou de la dérégulation du religieux.

Peter Berger y affirme que la théorie de la sécularisation, qu'il avait lui-même défendue auparavant, est globalement fausse lorsqu'elle prédit la fin des religions car la sécularisation entraîne une réaction religieuse sur des lignes conservatrices ou traditionalistes.

Il y décrit le paradoxe de ce refoulement: Les idées de relativité culturelle ou de choc des civilisations ont en commun qu'elles supposent l'existence d'entités des cultures ou des civilisations qui se rapportent diversement à des religions envisagées comme des ensembles de croyances et de pratiques pour un groupe ou une société. Les notions de culture , de société ou de civilisation sont entrées dans le langage moderne par la polémique sur la religion. Toutefois, elles n'ont pas de définition précise, pas plus que celle de religion.

Le relativisme moderne permet de penser d'une part, que les croyances et les normes morales des différentes sociétés n'ont pas de fondement rationnel, et d'autre part qu'elles sont légitimes et respectables au sein du système de pensée où elles trouvent leur cohérence. Dans ce contexte, les croyances ne peuvent être ni défendues à l'extérieur, ni critiquées de l'extérieur. Raymond Boudon réagit à ce genre de positions en écrivant: En un sens plus restrictif le relativisme consiste à tenir qu'il n'y a de vérité qu'à l'intérieur d'un système de pensée ou d'une culture donnée, la vérité d'une culture n'étant pas accessible à une autre.

Raymond Boudon propose de voir dans ces deux façons de considérer le relativisme un bon et un mauvais relativisme: Le mauvais en a conclu que les représentations, les normes et les valeurs sont dépourvues de fondement: Ce que Montaigne aurait permis de comprendre est que: Avec ce qu'il est convenu d'appeler la guillotine de Hume , David Hume aurait fourni l'un des arguments essentiels du relativisme moderne: L'idée est que l'on ne peut déduire logiquement des normes de propositions qui ne soient pas elles-mêmes des normes.

En d'autres termes, les principes moraux indiquant ce qu'il faut faire ou ne pas faire ne se déduisent pas uniquement de l'observation de faits, mais toujours d'autres principes moraux.

C'est dans le sillage des travaux sur les religions des sociologues allemands Georg Simmel [ 88 ] et Ernst Troeltsch que se sont ensuite développées les théories sociologiques ou théologiques qualifiées de relativistes sur les religions.

Son relativisme est plutôt un diagnostic qu'il pose sur la pensée de son temps sur les religions et sur l'histoire des religions, problème qu'il cherche à dépasser tout en consolidant néanmoins par ses analyses la possibilité de décrire et d'expliquer une forme d'incommunicabilité entre cultures ou religions.

Inscription de la synagogue de Cochin en Inde. Statue bouddhiste hellénistique, un art au confluent du bouddhisme et de la tradition artistique de la Grèce antique.

Sommet de la stèle nestorienne de Xi'an, Chine. Hulagu Khan et son épouse tenant la croix. Il conquiert Bagdad en où il instaure pour une trentaine d'années la politique de tolérance religieuse des Mongols , sans jamais se déclarer d'aucune religion. La mosquée bleue , construite sur le modèle de la basilique Sainte-Sophie au fond. Débat entre moines au Tibet. Un exercice codifié qui a ses origines dans les débats entre écoles bouddhistes et avec des non-bouddhistes.

Dans Postmodernism, reason and religion , Ernest Gellner critiquait ceux qui s'attachent à des croyances religieuses autant que ceux qui sans vraiment y croire leur donnent de la légitimité par leur discours relativiste et postmoderne. Il analyse la situation actuelle en proposant de penser qu'il y a non pas seulement une alternative entre modernité et postmodernité, entre religion et science ou entre conservatisme et progressisme tel que l'on pensait habituellement selon des clivages binaires mais que les débats jouent sur trois positions: Pour sa part Jacques Bouveresse envisage trois positions qui ne se disent pas tout à fait de la même manière: L'auteur considère que l'on ne peut osciller indéfiniment entre ces trois attitudes.

Il attaque les intellectuels qui, tout en se disant incroyants, se posent en défenseurs de la religion au nom de choses comme le besoin de sacré et de transcendance, ou le fait que le lien social ne peut être, en dernier analyse, que de nature religieuse.

Pour Jacques Bouveresse , le principal danger en matière de religions viendrait aujourd'hui de discours qui ne donnent de légitimité qu'à une religion sans raison ou une foi sans intelligence. Ce danger ne viendrait pas tant des religions elles-mêmes que d'un milieu universitaire, par ailleurs complètement affranchi de tout contrôle des religions.

Et il s'oppose à ceux qui, notamment dans le domaine des sciences des religions , assurent une légitimité a priori à toutes les croyances. Paul Veyne dans Les Grecs ont-il cru à leur mythes?

Il conclut son essai en écrivant: Pour Paul Veynes, les Grecs avaient raison de croire en leurs mythes. Platon ou Aristote y croyaient en s'assurant de tout ce dont il était pour eux possible de s'assurer selon une raison qu'ils ont, semble-t-il, fort bien déployée.

Ils retranchaient des mythes ce qui devait être tenu pour invraisemblable, participant ainsi, par amendements et corrections, à la production de mythes crédibles.

De même, aujourd'hui, nous faisons des sciences pour savoir les mythes qu'il faut croire. Paul Veyne propose donc que l'on abandonne les projets de critique des idéologies comme l'habitude de dénoncer le faux au nom d'un vrai, puisque le vrai est de toute façon l'assentiment que l'on donne en ce que l'on croit selon les raisons que l'on a d'y croire. Il suffit de s'intéresser à ce qui est intéressant tout en considérant n'y a ni vrai ni faux, et il déclare à ce sujet: Jacques Bouveresse estime pour sa part que l'on ne renonce jamais sérieusement à la valeur du vrai.

Jacques Bouveresse, dénonce cette idée, et il considère qu'il y a tout lieu de s'attendre à ce que la décision de cesser complètement de se préoccuper de vérités et de la fausseté soit plus souvent répétée et proclamée comme slogan que supposée devoir être comprise sérieusement et appliquée concrètement [ 92 ].